/finance/stockx

Wall Street finit sans direction dans un marché prudent

Agence France-Presse

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé jeudi, les investisseurs voulant croire au redémarrage économique, mais s'inquiétant du nombre croissant de malades du coronavirus dans plusieurs États américains et dans le monde.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 0,15% à 26 079,69 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est au contraire monté de 0,33% à 9943,05 points, enchaînant sa cinquième séance de hausse consécutive.

Quant au S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, il a grappillé 0,06% à 3115,34 points.

Comme la veille, la séance de jeudi a vu les indices new-yorkais hésiter, oscillant entre gains et pertes jusqu'à la clôture.

Selon Art Hogan de National Holdings, cela se produit «quand on commence à évaluer le pour et le contre de la situation actuelle.»

«Les aspects positifs sont les mesures de soutien monétaire et budgétaire, l'amélioration de plusieurs données économiques ainsi que l'espoir d'avancées en vue d'un traitement et d'un vaccin contre le virus», décrit M. Hogan.

«Les aspects négatifs sont la hausse du nombre d'hospitalisations dans plusieurs États américains et dans plusieurs pays» et les chiffres des nouveaux inscrits au chômage, ajoute l'expert.

Les nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis ont en effet atteint 1,5 million la semaine dernière, un nombre plus élevé que les prévisions des analystes (1,35 million), selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

En revanche, l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des États-Unis) est repassée dans le vert en juin grâce à la réouverture de l'économie, selon l'indice de l'antenne locale de la Banque centrale américaine (Fed).

Le marché est «un peu dans l'impasse», estime M. Hogan, qui note que les volumes d'échange ont été assez faibles jeudi, signe de l'indécision des investisseurs.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,7035% vers 16h20 contre 0,7389% mercredi soir.