/sports/homepage

COVID-19 : la Floride sème l’inquiétude dans le sport professionnel

Agence QMI

Les multiples cas de COVID-19 signalés vendredi chez les athlètes des différentes ligues sportives professionnelles nord-américaines qui s’entraînent présentement en Floride assombrissent les perspectives de retour au jeu, autant dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le baseball majeur, la Major League Soccer (MLS) que dans la NBA.

• À lire aussi: Auston Matthews positif à la COVID-19

La Floride connait présentement une augmentation inquiétante du nombre de cas de coronavirus ce qui pourrait contrecarrer les plans de reprise dans certaines ligues. En effet, la MLS et la NBA prévoyaient relancer leurs activités en juillet, à Orlando.

Dans la MLS, l’Atlanta United et l’Inter Miami CF ont rapporté, vendredi, chacun un nouveau cas de COVID-19 parmi leurs joueurs. Les deux athlètes ne présentent pas de symptômes et ont été placés en isolement. Tout comme l’Impact de Montréal, les clubs d’Atlanta et de Miami ont repris plus tôt en semaine les entraînements collectifs en vue du grand tournoi, qui doit s’amorcer le 8 juillet en Floride.

Les Phillies durement touchés 

Du côté du baseball majeur, il n’y a pas seulement les négociations entre la ligue et les joueurs qui pourraient compliquer le retour au jeu. En effet, les Phillies de Philadelphie ont annoncé vendredi que huit membres de leur organisation, dont cinq joueurs, sont atteints du coronavirus.

Les personnes infectées ont toutes fréquenté le centre d’entraînement de l’équipe à Clearwater, en Floride. Plusieurs autres membres de la formation attendent présentement le résultat de leurs tests de dépistage. L’organisation a rapidement réagi à la situation.

«La santé de nos joueurs, de nos entraîneurs et des membres de notre personnel est notre plus grande priorité alors, suite à ces résultats, toutes nos installations à Clearwater ont été fermées pour une durée indéterminée, a indiqué le propriétaire principal des Phillies, John Middleton, par communiqué. Elles resteront fermées jusqu’à ce que les autorités médicales soient confiantes que le virus est sous contrôle et jusqu’à ce que tout soit désinfecté.»

Les Blue Jays de Toronto ont également été contraints de fermer leur centre d’entraînement floridien, à Dunedin, après qu’un joueur eut présenté des symptômes de la COVID-19. Selon le réseau ESPN, le joueur concerné serait un lanceur et aurait passé du temps avec les équipes mineures des Phillies. Il est présentement en attente du résultat de son test.

Les Astros de Houston ont également confirmé qu’un de leur joueur qui s’entraine à West Palm Beach a contracté le coronavirus.

Cette flambée de cas dans les rangs de la MLB pousserait même les autorités de la ligue à reconsidérer l’idée de disputer la saison dans une ville bulle, a rapporté «The Wall Street Journal».

Le Lightning foudroyé 

Dans la LNH, le Lightning de Tampa Bay a dû mettre un frein à la phase 2 du protocole de retour au jeu après que trois joueurs et deux membres du personnel eurent obtenu des diagnostics positifs à la COVID-19. La formation de la Floride a d’ailleurs dû fermer son complexe d’entraînement.

Aucun nouveau cas n’a été déclaré vendredi par la NBA, qui prévoit un retour au jeu le 30 juillet, à Orlando.

Enfin, dans la NFL, l’un des membres du personnel d’entraîneurs des Buccaneers de Tampa Bay a été déclaré positif au coronavirus jeudi. Deux assistants entraîneurs de l’équipe ont aussi été placés en quarantaine.

La contamination s’accélère en Floride 

Pour une troisième journée consécutive vendredi, la Floride a enregistré un nombre record de nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures. La vitesse de propagation s’accélère et l’État semble en voie de devenir l’un des épicentres de la pandémie aux États-Unis.

La COVID-19 en Floride 

-Nouveaux cas déclarés vendredi : 3822

-Nombre total de cas depuis le début de la pandémie : 89 748

-Nouveaux décès déclarés vendredi : 43

-Nombre total de décès depuis le début de la pandémie : 3104

-Depuis le 10 juin, le nombre de cas est passé de 67 400 à 89 748 en Floride.

-Dans le comté d’Orange en particulier, le nombre de cas a augmenté de 650% dans les deux dernières semaines.

Sources : Université Johns Hopkins et Département de la Santé publique de la Floride.