/regional/troisrivieres/mauricie

Manifestation du personnel en soins à domicile à Trois-Rivières

Le personnel de la santé multiple les actions pour se faire entendre. Vendredi midi, c'était au tour des employés des soins à domicile de la Mauricie.

Les auxiliaires aux services de santé et sociaux demandent au premier ministre François Legault d'agir et d'éliminer la discrimination salariale.

Une manifestation a eu lieu devant le CLSC Laviolette de Trois-Rivières. Les auxiliaires souhaitent être reconnus à leur juste valeur. Depuis l'arrivée de la loi 90, leurs tâches se sont alourdies, mais le salaire n'a pas changé.

«On parle de l'équité salariale à Trois-Rivières, nous sommes le deuxième, si ce n’est pas le premier territoire où on donne le plus de soins délégués infirmiers de la province», a exprimé Pascal Bastarache, président du Syndicat du personnel paratechnique, services auxiliaires et de métiers.

Il y a 600 auxiliaires aux services de santé et sociaux en Mauricie et 6000 dans la province.

«On est essentiel les ASSS en soins à domicile. Pour l’équité salariale, le premier ministre ne peut pas se servir de son statut pour modifier la loi afin de ne pas régler les plaintes», a indiqué Nathalie Bourque, porte-parole de l’AAFSQ.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.