/news/currentevents

Des forêts ravagées

Des flammes imprévisibles, une épaisse fumée, et une odeur âcre et irritante transportée sur des dizaines et des dizaines de kilomètres. Samedi, des feux de forêt ont alimenté les craintes de propriétaires en plus d’incommoder de nombreux résidents, notamment dans le secteur Chute-des-Passes au Saguenay–Lac-Saint-Jean, et au Kamouraska dans le Bas-Saint-Laurent. 

• À lire aussi: Incendie de tourbière: le feu double de grosseur à Rivière-Ouelle

• À lire aussi: Le feu de forêt au Lac-Saint-Jean prend de l'ampleur

Saguenay–Lac-Saint-Jean  

Incendie de forêt zec des Passes

Photo courtoisie

Les flammes et la fumée peignaient le ciel près du lac Pamouscachiou, relié au lac Pipmuacan.

GEN-FEU-FORET

Capture d'écran, TVA Nouvelles

L’important feu de forêt au nord du lac Saint-Jean a doublé son ampleur en 24 heures. 

Son chalet miraculeusement épargné

Photo courtoisie, Frédéric Waltzing

Avec une caméra de surveillance à laquelle il pouvait accéder à distance, Frédéric Waltzing a assisté à la progression des flammes autour de son chalet familial, situé à quelques kilomètres du barrage Péribonka, au Lac-Saint-Jean. Le bâtiment semble avoir été miraculeusement épargné par l’incendie. 

Bas-Saint-Laurent  

Rivière Ouelle

Photo collaboration spéciale, Maxime Paradis

Des citernes sont directement remplies dans la rivière Ouelle afin d’arroser les champs agricoles situés dans la trajectoire de l’incendie.

Rivière-Ouelle

Photo collaboration spéciale, Maxime Paradis

L’incendie de tourbière à Rivière-Ouelle donne beaucoup de fil à retordre aux autorités qui continuaient à le combattre samedi.

Presque partout au Québec  

Illustration courtoisie, SOPFEU

Toutes les zones en rouge présentent un niveau « extrême » de risque d’incendies, selon la Société de protection des forêts contre le feu.