/finance/homepage

Air Canada va chercher plus de 1,2 milliard $ supplémentaires

Agence QMI

Durement éprouvé par la crise de la COVID-19 qui a cloué la majorité de ses avions au sol, le transporteur Air Canada est parvenu à lever un montant de 1,23 milliard $ grâce à deux opérations de financement.

• À lire aussi: La valeur du placement de Québec dans les avions A220 a encore chuté

• À lire aussi: Air Transat dans le rouge

• À lire aussi: François Legault «inquiet» pour Air Transat

Notamment, 840 millions $ ont pu être obtenus grâce au placement privé de billets garantis de deuxième rang à 9 % venant à échéance en 2024 qui s'est terminé lundi. Un montant de 315 millions $ US avait préalablement été engrangé grâce au placement privé d'une tranche de certificats de fiducie bonifiés.

Depuis le début de la pandémie, Air Canada a maintenant obtenu environ 5,5 milliards $ de liquidité grâce à diverses manœuvres financières, incluant des prêts garantis à l'aide de ses avions et l'émission d'actions. En parallèle, l'entreprise a coupé dans ses dépenses, notamment en mettant à pied une partie de son personnel, dans l'espoir de protéger ses fonds.

Le transporteur aérien s'attend maintenant à terminer le deuxième trimestre de 2020 avec environ 9 milliards $ en liquidités, une somme qui devrait lui permettre de reprendre son envol lorsque la communauté internationale ouvrira à nouveau son ciel au tourisme.

«Nous sommes intimement convaincus que nous réussirons à maintenir les liquidités à des niveaux plus que suffisants pour relever les défis et tirer parti des occasions à venir», a commenté le directeur général et trésorier d'Air Canada, Pierre Houle, par communiqué.

«Nous avons commencé l'année 2020 à deux doigts d'être un investissement de qualité, avec un bilan très solide, une faible dette nette et d'importantes liquidités avant la pandémie de COVID-19», a résumé M. Houle, en faisant valoir que cette «forte position relative d'Air Canada» a permis au transporteur de faire face aux effets de la pandémie.