/news/law

Mort d’un bambin: l’ancien conjoint de la mère accusé quatre ans plus tard

Simon Philibert | TVA Nouvelles

Un homme du Saguenay-Lac-Saint-Jean a été officiellement accusé mardi d'homicide involontaire envers le jeune Thomas Audet, ce bambin âgé de 22 mois, décédé en juin 2016. 

• À lire aussi: Un drame qui ravive de douloureux souvenirs pour les proches de Thomas

Maxime Patry a été arrêté tôt mardi matin. Il a été interrogé pendant quelques heures par des enquêteurs de Sûreté du Québec avant de comparaitre par visioconférence en après-midi au palais de justice d'Alma.

Le suspect, qui reviendra en cour en septembre, a été remis en liberté sous diverses conditions. Il lui est notamment interdit d'être en présence de mineurs. 

Signalement à la DPJ

Quelque temps avant son décès, le jeune Thomas avait fait l’objet d’un signalement à la DPJ. Malheureusement, le dossier de l’enfant n’avait jamais été traité avant les tristes événements.

Maxime Patry était, au moment des événements, le conjoint de la mère du petit Thomas.

Cette arrestation représente un soulagement pour les grands-parents de Thomas qui souhaitaient avoir des réponses depuis quatre ans.

«Ça a été, dans les quatre dernières années, la plus belle journée de notre vie (...) Dans ma tête à moi, il allait y avoir une accusation, il y avait quelqu’un qui était intervenu. Thomas n’est pas mort de cause naturelle», a indiqué André Simard à TVA Nouvelles.

Malgré leur chagrin toujours présent, les grands-parents veulent que justice soit rendue.

«Un enfant de 22 mois ne mérite pas le sort qu’il a eu. Il n’y a pas un enfant qui mérite d’être traité comme lui l’a été (...) Thomas nous manque tous les jours. J’aurais toujours un pincement au cœur en passant devant sa photo», a dit M. Simard.