/finance/homepage

Plus de 60 000 cartes d’accès vendues en une seule journée

Charles Lecavalier | Journal de Québec

Des dizaines de milliers de Québécois ont attendu des heures pour acheter au rabais un passeport annuel pour visiter les parcs nationaux, et plusieurs ont été déçus en raison de problèmes techniques, mais plus de 60 000 cartes ont été vendues en une seule journée. 

• À lire aussi: Abonnement annuel à 50%: toute une file d’attente à la Sépaq!

• À lire aussi: 12 grandes plages magnifiques à découvrir au Québec

• À lire aussi: Les forfaits Explore Québec maintenant disponibles

« Chapeau, la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), quel beau service ! Carte de crédit qui ne passe pas pour plusieurs personnes et après quatre heures d’attente, se faire flusher, car il n’y a pas assez de temps pour remplir [le formulaire] pour deux personnes. Bravo », a déploré Jean-Pierre Ricard, sur la page Facebook de la Sépaq.

« C’est une folie de faire patienter les gens près de 5 heures pour leur faire économiser [40] $. J’ai lâché après une heure de va-et-vient en surveillant mon courriel. En arrivant de ma journée, j’y suis retourné et me voici 79000e », a déploré André Gagné. 

« Après 5 h en attente pour acheter votre carte annuelle, le site ne fonctionne pas ! Très déçue ! » a dénoncé de son côté Geneviève Poirier-Lemay.

Ce type de critique s’est multiplié au cours de la journée sur les médias sociaux.

Malgré tout, la Sépaq estime que l’opération est un succès. À 17 h, près de 80 000 personnes étaient toujours en ligne pour s’acheter un passeport, et 60 000 cartes d’accès étaient écoulées, sur 140 000 passeports au rabais disponibles. Si cette file d’attente numérique ne s’est pas résorbée en fin de journée, elle sera mise sur pause et recommencera ce matin à 8 h. 

Engouement monstre

« On s’attendait à un grand engouement, on sent l’appétit des Québécois pour le plein air, mais c’est plus qu’on pensait. On parle du plus gros lancement de l’histoire de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) », a souligné la porte-parole Mélanie Pageau.

Cet engouement monstre dépasse largement la capacité opérationnelle du site web de la Société. 

Elle a ajouté que les clients de Desjardins ont pu se faire refuser la transaction en début de journée, car l’institution financière a cru que les volumes de transaction anormalement élevés provenant de la Sépaq étaient une fraude.

En temps normal, le passeport qui permet de s’évader dans les 24 parcs nationaux du Québec coûte 80,25 $. Le gouvernement a annoncé que ce tarif serait réduit de 50 % pour encourager le tourisme, dans un contexte de pandémie du nouveau coronavirus. Une somme de 5 M$ a été prévue à cette fin, ce qui équivaut à environ 140 000 passeports.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Dans la même catégorie