/news/world

Règlement de compte judiciaire entre femmes de joueurs de soccer

Le torchon brûle entre Rebekah Vardy et Coleen Rooney, épouses respectives des joueurs de soccer Jamie Vardy et Wayne Rooney, la première ayant porté plainte pour diffamation contre la seconde, qui l'avait accusée de livrer des révélations intimes à la presse people.

Les documents de la Haute Cour de Justice de Londres confirment que la plainte a bien été déposée le 12 juin dernier, mais aucune date d'audience n'a encore été fixée.

En octobre dernier, Coleen Rooney (34 ans) avait accusé Rebekah Vardy (38 ans) d'avoir vendu au tabloïd The Sun des informations la concernant «volées» sur les «stories» de son compte Instagram, auquel Rebekah Vardy est abonnée.

L'épouse de Wayne Rooney, recordman de buts en sélection anglaise, avait expliqué avoir tenté pendant 5 mois de débusquer la «taupe» en publiant sciemment de fausses «stories» sur Instagram et en limitant leur accès à la seule Rebekah Vardy, mariée au meilleur buteur actuel de la Premier League.

Ces «fakes» ont finalement été publiés par le tabloïd The Sun.

Mme Vardy, connue aussi pour sa participation à l'émission de télé-réalité «Je suis une célébrité, sortez-moi de là !» en 2017, avait vivement démenti.

Lia Toby/WENN.com

Elle avait ensuite affirmé avoir reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux à la suite de ces accusations et avoir souffert de graves crises d'angoisse.

«On m'a dit que je devais mourir, que mes enfants devaient mourir, que mon futur enfant devait mourir. C'est intolérable», avait raconté à l'époque au Daily Mail Rebekah Vardy, enceinte de sept mois.

Selon le tabloïd, une tentative de conciliation entre les deux femmes a échoué le mois dernier et Rebekah Vardy réclamerait 1 million de livres (1,7 million de dollars) de dommages et intérêts à Mme Rooney.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.