/finance/homepage

Air Canada remboursera ses clients... européens

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

Sous les feux des critiques en raison de son refus de rembourser ses clients pour les vols annulés par la pandémie, Air Canada ouvre maintenant ses goussets pour ceux qui ont acheté des billets au départ de l’Union européenne (UE).

Pour ces clients, principalement des Européens, Air Canada a « ajouté récemment la possibilité de se faire rembourser les billets non remboursables », a indiqué hier au Journal une porte-parole, Pascale Déry.

« Cette décision découle des nombreuses discussions qu’ont eues les membres de l’UE sur des mesures appropriées compte tenu de cette crise mondiale sans précédent et de notre propre examen des règlements applicables », a-t-elle ajouté.

Les détenteurs de billets au départ du Canada ou d’autres pays hors UE ne pourront pas bénéficier de remboursements et devront se contenter de crédits voyage.

WestJet avait ouvert le bal à la fin mai en offrant des remboursements pour les vols au départ des États-Unis et du Royaume-Uni.

Silence chez Transat 

Transat n’a pas indiqué au Journal, hier, s’il entendait emboîter le pas à WestJet et à Air Canada.

Rappelons qu’aux États-Unis et en Europe, les autorités exigent généralement des compagnies aériennes qu’elles offrent des remboursements pour des vols annulés.

Air Canada a par ailleurs tenu hier son assemblée des actionnaires de façon virtuelle. Le PDG de l’entreprise, Calin Rovinescu, n’a fait aucune mention de l’acquisition de Transat.

Selon TVA Nouvelles, Air Canada souhaiterait qu’Ottawa l’empêche de mettre la main sur Transat, une transaction de plus de 700 M$. En raison de l’impact dévastateur de la pandémie sur le secteur aérien, le plus grand transporteur n’aurait plus besoin d’avaler son rival québécois.

Pendant l’assemblée, M. Rovinescu a pressé les gouvernements de réduire les restrictions aux voyages en avion, soutenant qu’Air Canada générait des retombées annuelles de 50 G$ au pays.

Dans la même catégorie