/regional/estduquebec/basstlaurent

Le coût de l'essence est plus élevé dans l'Est de la province

Catherine Bouchard | TVA Nouvelles

Le prix de l'essence est en augmentation constante depuis quelques semaines. On observe une facture plus élevée pour les consommateurs dans les régions du Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie ainsi que la Côte-Nord, où le prix à la pompe se situe entre 1,07 $ et 1,12 $ le litre.

Pour Québec et Montréal, le prix gravite plutôt autour de 1,08 $ alors qu'au Centre-du-Québec, il est encore plus bas, à 0,98 $ sous le litre.

Malgré l'augmentation du baril dans les régions plus à l'Est, le coût à la pompe correspond actuellement au prix réaliste évalué par CAA-Québec. C'est ce qu'indique leur plateforme Info Essence, un outil permettant d'effectuer un comparatif entre le prix moyen affiché à la pompe et l'indice du prix réaliste.

Cependant, pour Montréal et le Centre-du-Québec, le prix actuel est inférieur au prix réaliste de CAA-Québec, ce qui indique que c'est le bon moment de faire le plein.

«Il y a plusieurs choses qui affectent le prix de l'essence», a expliqué Normand Mousseau, directeur de l'Institut de l'énergie Trottier de Polytechnique à Montréal.

«Il y a le prix du pétrole qui a fluctué beaucoup ces derniers temps et qui remonte doucement, a-t-il dit. Il y a aussi les bénéfices que prennent les raffineurs ainsi que les distributeurs. Tout ça fluctue dans le temps en fonction des coûts d'achats et des conditions locales du marché.»

Selon ses dires, la majoration des prix du pétrole en région s'explique notamment par les frais de transport pour les secteurs plus éloignés ainsi que la plus faible compétition entre les distributeurs expliquent entre autre la majoration des prix.

La hausse paraît cependant plus importante dernièrement, alors que l'ensemble de la province a vu le prix de l'essence diminuer de manière importante les mois précédents, en période de pandémie de la COVID-19.

«L'essentiel c'est la chute du prix du pétrole, a précisé M. Mousseau. On a chuté jusqu'à environ 20 $ le baril de pétrole et là on remonte, on est à 38-40 $ le baril présentement. Il y a aussi la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain.»

Encore une fois cette année, les automobilistes devront vivre avec une augmentation du prix de l'essence à la pompe en période estivale. La situation fait réagir plus d'un. «Aussitôt que les vacances arrivent, ils augmentent les prix», a dit une citoyenne.

«Ce n'est pas correct parce qu'on est dans le temps où tout le monde a besoin d'aide, a mentionné une autre dame. Le prix du baril est à la baisse et nous on paie la hausse aux pompes. Je ne suis vraiment pas d'accord et le gouvernement devrait faire quelque chose parce que c'est injuste.»