/regional/montreal/montreal

Un Québécois participe à la découverte d’une planète

Agence QMI

Photo courtoisie

Jonathan Gagné, un conseiller scientifique québécois du Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal et ancien chercheur postdoctoral Banting de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), a contribué à la découverte d’une planète autour de l’étoile AU Microscopii (AU Mic). 

De la taille de Neptune, cette planète nommé AU Mic b a été repérée grâce aux télescopes spatiaux TESS et Spitzer de la NASA, a-t-on appris jeudi dans la revue «Nature», a fait savoir le Planétarium par communiqué. 

Elle se trouve dans le giron de l’étoile AU Mic, située à environ 32 années-lumière de la Terre. Cette jeune étoile est âgée de 20 à 30 millions d’années. Elle est donc 180 fois plus jeune que notre Soleil. Elle est entourée d’un disque de débris. 

Photo courtoisie

La découverte de la nouvelle planète a été ardue, a expliqué Jonathan Gagné qui s’était joint en 2014 à une équipe de la NASA à Hawaii. 

«AU Mic est une petite étoile, qui fait environ 50 % de la masse du Soleil. Ces étoiles possèdent généralement de très forts champs magnétiques, ce qui les rend très actives. Les nombreuses taches et éruptions à la surface d’AU Mic nuisent à la détection de planètes, qui est déjà compliquée par la présence du disque», a-t-il dit par communiqué. 

Photo courtoisie

C’est grâce à l’infrarouge du télescope de la NASA sur le sol hawaiien que la présence de la planète a été soupçonnée : «c’est en 2016 que nous avons remarqué une possible variation périodique de la vitesse radiale d’AU Mic. Cela nous a mis la puce à l’oreille», a précisé Jonathan Gagné. 

Ce mouvement constituait un indice concernant la présence d’une planète, car en tournant en orbite autour de l’étoile, elle exerce une attraction gravitationnelle sur cette dernière, qui oscille alors légèrement sur elle-même.