/regional/sherbrooke/estrie

Déconfinement apprécié dans les CHSLD de l'Estrie

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Le déconfinement des 26 CHSLD de l'Estrie a franchi une nouvelle étape vendredi avec le retour des bénévoles et professionnels en soins personnels.

• À lire aussi: 900 membres de la Croix-Rouge d'ici au 29 juillet, dit Trudeau

Dès le matin, les bénévoles responsables des activités de loisirs et les professionnels comme les coiffeuses, esthéticiennes et dentistes ont eu accès aux bénéficiaires.

Depuis une semaine, dans un centre de Sherbrooke, Carmen Roy a le droit de recevoir la visite de deux de ses enfants en même temps. Mais, pendant ces longs mois où les seuls contacts avec ses proches étaient virtuels, la dame de 96 ans dit avoir trouvé le réconfort auprès du personnel d'Argyll.

«J’ai trouvé ça dur, mais, les quatre enfants... déléguer ça... , ça a bien été malgré tout», a-t-elle dit, vendredi à la caméra de TVA Nouvelles.

Comblée, tout ce qui lui manque maintenant est une coupe de cheveux. Ça ne saurait tarder puisque son rendez-vous est lundi.

Au centre d'hébergement Saint-Joseph, également à Sherbrooke, Sonia Veilleux a rendu visite à sa mère en matinée avec sa fille qui n'avait pas vu sa grand-mère depuis plus de quatre mois. «Moi, je savais que ma mère était en sécurité. On leur redonne la vie, là», a dit Mme Veilleux.

La dame n'a manqué de rien pendant le confinement, et surtout, n'a rien perdu de son sourire.

Pour l'instant, les aires communes des CHSLD demeurent interdites de fréquentation; seules les visites aux chambres et sorties dans les jardins extérieurs sont permises.

Dans la même catégorie