/news/coronavirus

Le confinement est fini... ou presque

Andrea Valeria et Sarah Daoust-Braun et Jean-François Gibeault | Journal de Montréal

Valcartier

Photo Jean-François Desgagnés

Ça y est ! Les derniers secteurs économiques fermés à cause de la COVID-19 peuvent dès maintenant reprendre leurs activités à l’exception des grands événements, des camps de vacances et des sports de combat. Vous pourrez donc retourner au bar avec vos amis, aller au parc d’attractions en famille ou encore parier quelques dollars au casino, avec les règles de distanciation de circonstance. C’est aussi le temps de la relance pour les sports professionnels, mais vous devrez cependant encourager vos favoris devant votre télé puisque le retour au jeu se fera à huis clos, sans la présence de spectateurs. Voici un résumé de la dernière grande annonce de déconfinement avant les vacances d’été. 

Les règles de distanciation se poursuivent  

Fête du Canada 

Quelques milliers de personnes ont participé au traditionnel défilé de la fête du Canada à Montréal, le 1er juillet 2019.

Photo Agence QMI, Étienne Paré

Quelques milliers de personnes ont participé au traditionnel défilé de la fête du Canada à Montréal, le 1er juillet 2019.

À l’image de la fête nationale du Québec, les grands rassemblements pour la fête du Canada ne peuvent avoir lieu. Certains promoteurs ont toutefois le feu vert du gouvernement pour des feux d’artifice à distance ou des performances musicales ambulantes, mais la distance de 2 mètres devra être respectée et les gens sont invités à profiter de ces activités de leur maison. Les promoteurs ne devraient pas organiser d’événements qui regroupent des spectateurs dans un site défini.   

Statu quo à la maison 

24h

Photo courtoisie

La limite pour les rassemblements à la maison, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, ne change pas. Lorsque vous invitez des amis ou de la famille, la distance de 2 mètres et la limite de 10 personnes provenant de 3 ménages continuent de s’appliquer.  

Où doit-on respecter la limite de 50 personnes ?

L’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de Montréal  affichait jeudi les règles en vigueur à l’entrée.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

L’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de Montréal affichait jeudi les règles en vigueur à l’entrée.

Les dernières mesures de déconfinement ne signifient pas que la limite de 50 personnes au même endroit n’est plus applicable. Mais on comprend que plus de 50 personnes pourront se trouver au même moment, par exemple sur l’immense site de La Ronde. Elles devront toutefois continuer de respecter des mesures de distanciation. Le gouvernement pourrait aussi annoncer l’augmentation de la limite de 50 à 250 personnes maximum lors de rassemblements à partir du mois de juillet. La limite de 50 personnes continue de s’appliquer notamment pour les activités et lieux suivants :       

-Les salles d’audience 

-Les salles de cinéma 

-Les salles de spectacle 

-Les salles louées 

-Les salles communautaires 

-Les lieux de culte 

-L’assistance d’une production ou d’un tournage audiovisuel intérieur 

-L’assistance d’une captation de spectacle intérieur 

-L’assistance d’un entraînement ou d’un événement sportif amateur intérieur 

Centres commerciaux et magasins n’ont pas à se plier à ces consignes, mais doivent suivre des règles telles que la distanciation, la circulation unidirectionnelle et la limite du nombre de personnes.   


Ce qui ouvre  

Parcs aquatiques et parcs d’attractions

La Ronde de Montréal.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

La Ronde de Montréal.

Il n’y aura aucun nombre maximal de visiteurs, mais la règle du 2 mètres devra être respectée en tout temps. Les aires de restauration appliqueront les mêmes exigences que celles dans les restaurants. 

Spas

Le Bota Bota du Vieux-Montréal.

Photo courtoisie

Le Bota Bota du Vieux-Montréal.

La règle du 2 mètres doit encore là être respectée. Des mesures sanitaires doivent également être mises en place, tout comme des mesures pour diminuer les risques liés aux rassemblements, par exemple désinfecter régulièrement les espaces et gérer le déplacement des personnes.  

Établissements d’hébergement touristique 

Le Village Valcartier de Québec.

Photo Jean-François Desgagnés

Le Village Valcartier de Québec.

Cela comprend les gîtes, dont les bed and breakfast, les auberges de jeunesse, les centres de vacances et les autres types d’établissements comme les yourtes, igloos, bulles, dômes, hébergements spirituels, etc. Dans ce type d’établissement, les cuisines communes devront être fermées. De plus, les dortoirs pourront accueillir un maximum de 10 personnes provenant de 3 ménages, avec une distanciation de 2 mètres. 

Bars

La Buvette Chez Simone.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

La Buvette Chez Simone.

Les clients devront être assis. Il ne sera donc pas possible de danser. Les mêmes obligations que celles du secteur de la restauration seront aussi appliquées. Par exemple, les membres du personnel doivent porter un masque et une protection oculaire lorsqu’ils ne peuvent être à 2 mètres, et des plexiglas doivent être installés aux caisses et au bar lorsque la distanciation n’est pas possible. Les clients qui ne sont pas du même ménage devront aussi se tenir à 2 mètres l’un de l’autre.  

S’il s’agit d’un bar-spectacle, les mêmes exigences concernant la distanciation doivent être mises en place. S’il s’agit d’un bar avec une section billard, les clients qui jouent n’auront pas à être assis, mais devront se trouver à 2 mètres l’un de l’autre. Le matériel devra également être nettoyé régulièrement, et les clients devront être en mesure de se laver les mains souvent.  

Casinos et maisons de jeux

Les règles générales (mesures sanitaires, diminution de la taille des rassemblements) s’appliquent comme pour les autres secteurs.  

Sports professionnels

Le Grand Prix de Montréal.

Photo Pierre-Paul Poulin

Le Grand Prix de Montréal.

Les sports professionnels doivent se pratiquer à huis clos, sans public, et ce, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cela signifie que le Canadien de Montréal pourrait jouer au Centre Bell, mais devant des gradins vides. Un Grand Prix de F1 pourrait aussi avoir lieu à l’île Notre-Dame, mais avec seulement des marmottes comme spectatrices. La santé publique juge que les risques de contamination sont importants si des matchs sont disputés devant des foules, où il y a souvent de nombreux contacts et déplacements.  


Ce qui reste fermé  

Sports de combat 

Les deux participants d’un sport de combat sont presque toujours à moins de 2 mètres l’un de l’autre. C’est pourquoi le gouvernement n’autorise pas encore le déconfinement de sports comme la boxe et les arts martiaux mixtes. 

Camps de vacances 

Selon la santé publique, la promiscuité des camps de vacances avec séjour ne permet pas de respecter la distanciation nécessaire. Seulement les camps de vacances spécialisés pour les personnes ayant un handicap peuvent être ouverts cet été.   

Festivals et grands événements 

Ce type d’activité représente un grand risque de transmission du coronavirus dû au grand nombre de personnes qui y participent. Pour l’instant, la consigne demeure la même ; les grands rassemblements et festivals doivent être annulés, et ce, jusqu’au 31 août.