/news/coronavirus

Les résidents de Fermont, de Blanc-Sablon, de Wabush et de Labrador City peuvent dorénavant circuler d’une province à l’autre

Agence QMI

PHOTO D'ARCHIVES, CHARLES LECAVALIER

Les citoyens de Fermont et de Blanc-Sablon, au Québec, et de Wabush et de Labrador City, à Terre-Neuve-et-Labrador, sont maintenant autorisés à se déplacer d’une province à l’autre s’ils remplissent certaines conditions, dont celle de ne pas présenter de symptômes de la COVID-19. 

Ce décloisonnement survient suite à l’acceptation par le gouvernement terre-neuvien d’une demande des municipalités de Fermont et de Blanc-Sablon de permettre à leurs résidents de se rendre au Labrador.

«La gestion de la pandémie de la COVID-19 avait généré de l'incertitude quant à la possibilité, pour les résidents de ce secteur, de circuler plus librement entre les communautés limitrophes», a expliqué le gouvernement du Québec, samedi, disant se réjouir de la récente décision du premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, d’acquiescer à la demande.

«Afin de pouvoir circuler entre les deux provinces, les résidents n'auront plus à s'isoler s'ils ne présentent pas de symptômes de la COVID-19 et s'ils n'ont pas voyagé à l'extérieur du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador dans les 14 jours précédant leur passage entre les deux provinces, a mentionné Québec dans un communiqué. Rappelons que les résidents du Labrador peuvent aussi circuler librement vers le Québec.»

Le point de contrôle établi entre Fermont et les communautés de Wabush et de Labrador City restera toutefois en place pour assurer un suivi des déplacements entre les deux provinces. Celui de la Basse-Côte-Nord a pour sa part été retiré, jeudi, en fin de journée.