/news/coronavirus

COVID-19 : jusqu’à 8900 décès d’ici le 12 juillet

Agence QMI

Les autorités sanitaires fédérales préviennent qu’une deuxième vague de contagion de la COVID-19 pourrait survenir dès juillet, en plein déconfinement. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: La pandémie de COVID-19 «est loin d’être finie»

• À lire aussi: 37 nouveaux décès au Québec depuis 4 jours

C’est la mise en garde qu’ils ont offerte, lundi, en dévoilant les plus récentes courbes pour l’ensemble du pays.

Hormis quelques foyers d’éclosion où la transmission communautaire est encore en cours, comme à Montréal, la pandémie est sous contrôle au pays.

Mais avec le déconfinement, et sans mesure supplémentaire de contrôle comme

la détection et l’isolement des cas et la mise en quarantaine des personnes contaminées, une deuxième vague pourrait être à nos portes.

«Si les Canadiens relâchent complètement la distanciation physique, le port du masque, les pratiques d’hygiène, on pourrait avoir une autre vague dans peut-être deux ou trois semaines», a commenté le Dr Howard Njoo.

La deuxième vague pourrait survenir «dans deux ou trois semaines» si les Canadiens relâchent complètement la distanciation physique, le port du masque et les bonnes pratiquent d’hygiène, ont-ils prévenu.

Les experts de la santé publique ont aussi souligné que le déconfinement pourrait entraîner une hausse des cas, sans des mesures de contrôle supplémentaire comme

la détection et l’isolement des cas, la recherche et la mise en quarantaine des personnes contaminées.

Les nouvelles courbes prévoient que le nombre de décès liés au coronavirus pourrait s’élever à 8 900 d’ici le 12 juillet

À l’heure actuelle, quelque 8520 Canadiens sont décédés du virus.

«Après un printemps très difficile, les choses continuent de s’améliorer, a commenté le premier ministre Justin Trudeau. On a des zones chaudes, mais dans l’ensemble du pays, le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès est en baisse.»

Les courbes du fédéral prévoient que le nombre de cas, lui, oscillera de 104 000 à 108 000.