/news/coronavirus

Engouement monstre pour la location de roulottes

Molly Béland

La COVID-19 a provoqué une forte hausse des locations de roulottes en Mauricie.

• À lire aussi: La saison touristique peut enfin débuter

• À lire aussi: Le confinement est fini... ou presque

Les vacances commencent à peine et déjà, c'est presque impossible de louer des roulottes en Mauricie. 

Il ne reste que quelques plages horaires de disponibles.

«En juin, on note une hausse de 25 % des locations et c'est en partie grâce aux petites roulottes, parce qu'on voit qu'il reste beaucoup de gros modèles», mentionne le directeur adjoint chez MP Location, Sébastien Millette.

Ce sont donc les petits modèles de 4 ou 5 places qui sont les plus prisés cette année.

«Les gens ont des petits VUS, ils veulent donc des plus petits modèles. Ça part très vite. Je n'en ai plus jusqu'au mois d'août», explique la directrice du service à la clientèle chez MP Location, Julie Gadbois.

Désinfectées de A à Z entre chaque usager, les roulottes n'attendent qu'une ou deux journées avant de repartir sur un autre terrain de camping.

Fermeture des blocs sanitaires

Toutefois, certains campings ont décidé de ne pas ouvrir les toilettes et les douches en raison de la COVID-19, ce qui force les campeurs à être totalement autonomes.

«On parle d'environ 30% des campings du Québec qui ont décidé de ne pas ouvrir les blocs sanitaires», souligne le directeur général de Camping Québec, Simon Tessier.

Des habitués délaissent donc leur tente et se tournent vers la location de roulottes. 

Pour d'autres, c'est l'occasion d'essayer le camping pour une première fois.

«Plusieurs nous disent que c'est la première fois qu'ils viennent.  

Ils n'ont pas beaucoup d'expérience, alors on les aide. 

On en voit beaucoup plus qu'à l'habitude, des locations», raconte le propriétaire du camping Marina de Louiseville, Jean-Claude Dupuis.

Dans la même catégorie