/sports/homepage

Un moment déchirant pour la famille Price

TVA Sports

Maple Leafs c. Canadiens

Martin Chevalier / JdeM

Carey Price a quitté sa femme et ses enfants pour prendre un vol en direction de Montréal, lundi. 

C'était un moment déchirant pour sa famille, a souligné sa femme sur Instagram. 

Comme Price l’avait mentionné la semaine dernière en conférence téléphonique, son épouse Angela et ses deux filles, Millie et Liv, âgées de respectivement un et quatre ans, resteront dans l’État de Washington, où elles sont confinées depuis le début du congé forcé dans la Ligue nationale de hockey, à la mi-mars.

Pendant cette longue période sans jouer, Price a pu s’entraîner dans les installations de son équipe junior, les Americans de Tri-City, situées à Kennewick, au sud-est de l'État de Washington. Il n’a cependant pas reçu le moindre tir depuis maintenant plus de trois mois. 

Il considère que «c’était le meilleur scénario» pour lui dans les circonstances. 

Le numéro 31 se dit fin prêt à reprendre du service, en autant que ce soit dans des conditions favorables. 

«C’est une situation particulière et la LNH essaie de faire de son mieux en ces temps difficiles. Mais il y a plusieurs questions qui devront être répondues et plusieurs scénarios devront être élaborés avant d'aller de l’avant», avait-il expliqué la semaine passée.   

Il avait d’ailleurs déclaré qu’il n’avait pas l’intention de rentrer à Montréal tant qu’il n’aurait pas toutes les réponses à ses questions. 

En 58 matchs cette saison, le natif d'Anahim Lake, en Colombie-Britannique, a présenté un dossier de 27-25-6, une moyenne de buts alloués de 2,79 et un taux d’efficacité de ,909. Il a mené les gardiens de la Ligue nationale pour les minutes jouées (3439 minutes et 49 secondes), et ce, pour la deuxième année de suite.