/news/coronavirus

Ouverture de la frontière européenne: voyager, oui, mais...

TVA Nouvelles

Les voyageurs canadiens qui voudront profiter de l’ouverture de la frontière européenne devront y penser à deux fois puisqu’ils auront plusieurs restrictions à l’aller comme au retour. 

• À lire aussi: Les Canadiens réadmis dans l'Union européenne

• À lire aussi: Des risques certains à sortir de la province

Malgré l’ouverture des frontières de certains pays, le Canada recommande toujours d’éviter tout voyage non essentiel. 

Le port du masque est obligatoire dans l’avion et une quarantaine de 14 jours est obligatoire au retour des voyageurs. 

Il faudra donc y penser à deux fois avant de planifier un voyage puisqu’il faudra prévoir deux semaines additionnelles de confinement. 

De plus, la majorité des compagnies d’assurance considère la COVID-19 comme une menace, et donc, comme une maladie préexistante. Cela signifie qu’elles ne couvriront pas les soins en cas d’infection à la COVID-19 lors d’un voyage. 

Frontières fermées

Le gouvernement du Canada a d’ailleurs annoncé, mardi, que l’interdiction d’entrée au pays en provenance d’un pays étranger est étendue jusqu'au 31 juillet. 

La frontière canado-américaine, quant à elle, demeure fermée jusqu’au 21 juillet, sauf pour la circulation de biens essentiels.