/news/techno

Le boycott publicitaire de Facebook s’étend au Québec

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

Trois institutions financières québécoises se joignent au mouvement de boycottage publicitaire de Facebook réclamant un encadrement plus strict des messages racistes et haineux. 

• À lire aussi: Facebook et Twitter recommandent le port du masque

• À lire aussi: Facebook frappé au coeur de son modèle économique

• À lire aussi: Zuckerberg perd 7,2 milliards $ US après un boycott publicitaire sur Facebook

Le Mouvement Desjardins, la Banque Nationale et la Banque Laurentienne ne placeront pas de publicité sur Facebook jusqu’à la fin juillet.

«Desjardins a réaffirmé à plusieurs reprises son engagement envers les valeurs fondamentales que sont la diversité et l'inclusion. Nous avons donc pris la décision de cesser nos placements publicitaires sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet», a déclaré jeudi un porte-parole de la coopérative financière, Jean-Benoît Turcotti.

Sollicités par Le Journal, les assureurs iA Groupe financier et La Capitale n’ont pas fait part de leurs intentions à cet effet.

Mercredi, les cinq plus grandes banques du pays avaient indiqué qu’elles participaient au boycott.

Le mouvement #stophateforprofit a été lancé aux États-Unis par la National Association for the Advancement of Colored People et l’Anti-Defamation League, des organisations de défense des Afro-Américains et de lutte contre l’antisémitisme.

Dans le monde, plus de 400 grandes entreprises ont annoncé leur participation au boycott jusqu’ici.