/finance/homepage

L'usine Viterra de Bécancour effectue d’importantes coupures

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

L'usine d'huile végétale Viterra de Bécancour, touchée par un incendie et une très forte explosion, lundi dernier, doit procéder à des mises à pied.

• À lire aussi: Explosion dans une usine de Bécancour

Ce sont 70 des 85 travailleurs de l’endroit qui ont reçu un avis à cet effet. Leurs services ne seront plus requis, pour une période indéterminée, à compter de vendredi. Aucune hypothèse n'est avancée quant au moment où la production pourra reprendre.

La déflagration d'un puissant transformateur s'est produite dans la sous-station électrique de l'usine. La compagnie préfère ne prendre aucune chance et tient à connaître la cause de l'explosion avant d'entreprendre la remise en état de ses installations électriques et relancer la production.

«Il faut comprendre qu'actuellement la question est de faire l'autopsie de ce qui s'est passé parce que ça aurait pu être grave», relate le maire de Bécancour Jean-Guy Dubois, qui a pu s'entretenir avec un responsable de Viterra. On ne voudrait pas rouvrir dans des conditions qui pourraient permettre d'autres affaires comme celle-là».

Les travailleurs n'ont aucune idée du moment où ils seront rappelés. «C'est beaucoup d'incertitude et beaucoup d'insécurité autant pour l'ensemble des travailleurs que pour tout le secteur. Tout le monde est inquiet de voir qu'est ce qui va arriver avec les suites de cet incendie», déplore David Madden, directeur de la FTQ-Mauricie.