/news/society

Retour au Canada d'un ingénieur détenu en Égypte depuis 2019

Agence France-Presse

gracieuseté, Global News

Un ingénieur canadien détenu en Égypte depuis février 2019 à l'issue d'un voyage d'affaires a été libéré et il est arrivé jeudi à Toronto, a annoncé sa fille sur les réseaux sociaux.

La santé de Yasser Albaz s'est récemment détériorée «et notre priorité va être de lui trouver le traitement médical dont il a grandement besoin», a indiqué sa fille Amal Ahmed Albaz dans un message sur Facebook. Son père a développé plusieurs symptômes du Covid-19 qui mettent sa vie en danger, selon elle.

«L'épreuve que subit notre famille est enfin terminée», s'est-elle réjouie, remerciant le gouvernement de Justin Trudeau pour son soutien.

Le premier ministre canadien avait récemment indiqué avoir soulevé le cas de M. Albaz lors d'un entretien avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Selon sa famille, Yasser Albaz, 52 ans, avait été arrêté en février dernier en Égypte à l'issue d'un voyage d'affaires de plusieurs mois. Son passeport avait été confisqué, alors qu'il s'apprêtait à prendre un avion pour rentrer au Canada.

M. Albaz a été incarcéré au Caire à la prison de Tora, où les conditions de détention sont dénoncées par les associations de défense des droits humains, selon sa fille.

Il n'a jamais été inculpé et les autorités égyptiennes n'ont jamais expliqué publiquement les raisons de son arrestation, selon sa famille.

La fille de M. Albaz assure que son père, qui a émigré au Canada il y a plus de 20 ans, n'est pas un militant politique, n'a jamais critiqué le gouvernement égyptien, et se trouvait dans ce pays pour des raisons purement professionnelles.