/finance/homepage

Legault ouvert à l’idée de subventionner une solution de rechange

Vincent Larin | Agence QMI

Le premier ministre, François Legault, se dit ouvert à subventionner une compagnie aérienne pour qu’elle offre les liaisons abandonnées cette semaine par Air Canada.

• À lire aussi: Transport aérien: larguées par Air Canada, les régions lancent un SOS

• À lire aussi: Anglade propose une alliance aérienne québécoise

«Parce que pour moi c’est un service essentiel d’avoir du transport dans toutes les régions du Québec», a-t-il précisé en conférence de presse depuis Chelsea, en Outaouais, où il a rencontré les autorités de santé publique de la région, vendredi.

François Legault a expliqué que son gouvernement discutait présentement avec «toutes les compagnies aériennes qui sont intéressées à desservir les régions du Québec» afin d’examiner laquelle proposait la meilleure offre.

«[Il faut] mettre en compétition les différentes compagnies aériennes et leur demander une fréquence et un tarif raisonnable pour certaines régions et on est ouvert à donner une subvention à une compagnie aérienne [...]» a-t-il ajouté en appuyant sur le mot «une».

Il se dit aussi «ouvert» à l’idée d’appuyer un regroupement des différentes compagnies afin qu’elles offrent ce service tout en affirmant qu’il n’excluait aucune option pour le moment.

Air Canada se retire des Îles  

Après l’annonce de la suspension par Air Canada de plusieurs de ses liaisons régionales, la compagnie aérienne a précisé vendredi qu’elle va réduire l’offre à destination des Îles-de-la-Madeleine.

Les vols à destination de l’archipel depuis Québec sont dorénavant suspendus indéfiniment et seule la liaison Montréal-Les Îles demeurera en été, a indiqué la compagnie aérienne vendredi.

Cette liaison sera effectivement conservée à raison de deux vols par jour, mais sous sa forme saisonnière, c’est-à-dire, pas au-delà du 7 septembre prochain.

Jeudi, plusieurs municipalités du Québec ont créé une cellule d’urgence pour trouver une solution à la crise du transport aérien régional et demandent au gouvernement Legault et à Ottawa de tout faire pour que des vols reprennent dès septembre.

Air Canada a annoncé plus tôt cette semaine la suspension de ses vols à destination de plusieurs municipalités régionales, comme Gaspé.

Rencontre avec Bonnardel  

Vendredi, le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, a indiqué qu’il rencontrerait les dirigeants d’Air Canada afin «d’avoir un plan de match clair de leur part».

«Les dessertes aériennes régionales devraient être assurées en tout temps et non périodiquement. Notre objectif demeure de maintenir les dessertes régionales annuelles avec ou sans Air Canada», a-t-il martelé.

La FTQ a aussi joint sa voix au monde municipal en accusant Air Canada de «laisser tomber les régions» à un moment charnière où elles relancent leurs économies «mises sur pause» pendant le confinement.

«Qu’en est-il également du personnel médical, spécialistes de la santé, enseignants, professionnels ou voyageurs qui pour des raisons médicales doivent se déplacer pour des traitements ou des consultations? La façon de faire d’Air Canada est cavalière et est empreinte d’un je-m’en-foutisme consternant», a déclaré le secrétaire général de la centrale syndicale, Denis Bolduc, par voie de communiqué, vendredi.