/news/culture

Des cinéphiles peu nombreux, mais heureux

Cédric Bélanger et Maxime Demers

Huguette Houde cachait mal son excitation quand elle a mis les pieds au Cinéma Le Clap dès sa réouverture, vendredi matin. «Je suis contente», a-t-elle glissé à l’employé qui lui a vendu son billet pour aller voir 14 jours 12 nuits.

Cette cinéphile s’est présentée dès 10 h, au Cinéma Le Clap, à Sainte-Foy.

Photo Stevens LeBlanc

Cette cinéphile s’est présentée dès 10 h, au Cinéma Le Clap, à Sainte-Foy.

Ils étaient peu nombreux, mais les cinéphiles qui ont repris le chemin des salles obscures, en ce grand jour de déconfinement des cinémas, étaient heureux de renouer avec le grand écran.

C’était le cas de Richard Lepage, rencontré au Cinéma Quartier Latin, à Montréal.

«J’avais tellement hâte de revenir au cinéma que j’étais prêt à aller voir n’importe quel film», a lancé le cinéphile qui a opté pour la comédie française Docteur?, qui met en vedette Michel Blanc.

«Je déteste regarder des films à la télévision», a pour sa part fait valoir Huguette Houde, qui s’est présentée au Clap, à Sainte-Foy, avec un couvre-visage. «J’adore le grand écran et je tenais à être à la première représentation parce que je me suis ennuyée.»

La COVID-19 ne faisait peur à personne.

«Je ne suis pas du tout inquiet pour ma sécurité. Je porte le masque et je vais respecter la distanciation», a dit Richard Lepage.

Les salles étaient peu fréquentées en début de journée.

Photo Stevens LeBlanc

Les salles étaient peu fréquentées en début de journée.

«Affluence normale»

La distanciation sociale n’a pas été mise en danger. Comme il fallait s’y attendre, les cinémas n’ont pas été pris d’assaut à l’ouverture des portes.

Au Cinéma Beaubien, à Montréal, une poignée de cinéphiles se sont présentées en matinée. On dénombrait quatre spectateurs pour la première projection de la comédie française 100 kilos d’étoiles, à 10 h, et six à 10 h 30 pour celle du film franco-tunisien Un fils.

«Pour un vendredi matin, je dirais que c’est une affluence normale», a souligné le directeur général du Cinéma Beaubien, Mario Fortin. «Nos premiers clients étaient surtout des habitués qui avaient manifestement hâte de revenir.»

Une salle complète

On ne se bousculait pas non plus au Cinéma Quartier Latin, en début d’après-midi. Le rabais de réouverture offert par les cinémas de la chaîne Cineplex (5 $ le billet) a tout de même attiré quelques cinéphiles. 

Idem au Cineplex de Sainte-Foy, où Le Journal a croisé quelques personnes dans le hall d’entrée avant le début des projections.

Une dame qui allait voir un film d’Astérix avec sa fille n’avait même pas réalisé que c’était jour de réouverture. «C’est un hasard, on se cherchait une activité pas trop dispendieuse à faire.»

Fait à noter, lors de notre passage, une représentation de Bloodshot, en soirée, affichait déjà complet. À cinquante clients au maximum, évidemment.

N’empêche, ce film d’action mettant en vedette Vin Diesel vient certainement de prendre une sérieuse option sur la tête du box-office de ce premier week-end de cinéma en quatre mois au Québec.