/news/currentevents

Laboratoire démantelé à Danville: une importante saisie pour les policiers

Agence QMI

Le laboratoire de drogues de synthèse démantelé à Danville, en Estrie, aurait permis de produire jusqu’à 20 millions de comprimés de méthamphétamine.

• À lire aussi: Démantèlement d'un laboratoire de drogue: quatre suspects comparaissent

• À lire aussi: [IMAGES] Un des plus gros laboratoires de drogues de synthèse démantelé à Danville

C’est ce qu’ont révélé les autorités, vendredi, au huitième et dernier jour du démantèlement.

L’opération, qui visait l’un des plus importants laboratoires de drogues de synthèse jamais découverts au Québec, a impliqué au quotidien plus de 50 agents de divers corps policiers et a nécessité deux camions-remorques de 53 pieds pour disposer de toutes les drogues et de tous les objets saisis.

Selon l’Équipe des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé (EECCO) de Drummondville, qui avait déclenché la frappe et les perquisitions le 26 juin dernier, la saisie touche à environ 260 kg d’une substance qui aurait permis la fabrication de plus de 20 millions de comprimés de méthamphétamine; 2,5 kilos de cocaïne; l’équivalent de 1 million $ de biens à titre de biens infractionnels; des armes à feu; ainsi qu’environ 140 000$ en argent.

Les quatre personnes arrêtées dans cette affaire ont comparu lundi dernier. Il s’agit d’Emmanuel Pereira, 46 ans, de Sorel-Tracy; Alexandre Beaucage, 44 ans, de Saint-Denis-sur-Richelieu; Roxanne Savard, 45 ans, de Danville; et Roxanne Turgeon-Strauss, 25 ans, de Saint-Esprit. Ils font face au total à 28 chefs d'accusation.

Le laboratoire de production de drogues de synthèse de Danville et cinq autres lieux ont été perquisitionnés à la suite de cette enquête lancée l’automne dernier.