/finance/homepage

Masques chirurgicaux: Entreprise Prémont doit prendre de l'expansion à Louiseville

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La demande pour les masques chirurgicaux ne connaît pas de limites. Une compagnie spécialement formée au début de la crise pour en fabriquer doit prendre de l'expansion et embaucher.

Entreprise Prémont de Louiseville, en Mauricie, va doubler la taille de ses installations. Le nombre d'employés y passera de 75 à 130. La cadence de fabrication de 22 000 masques à l'heure est insuffisante. Il faut l'élever à 30 000 pour une production allant jusqu'à cinq millions d'unités chaque semaine.

Le ministère québécois de la Santé achète toute la production pour ses services hospitaliers et ses CHSLD.

On évalue le besoin quotidien pour les masques à 1,5 million d’unités.

Entreprise Prémont prévoit que la forte demande se maintiendra pour encore très longtemps. Il s'agit du seul fabricant de masques qui soit 100 % québécois.

«C'est une nouvelle expertise qu'on ramène au Canada. Il faut savoir qu'il n'y en avait plus de fabrication de ce genre de masques là. Tout était à l'extérieur. Je pense qu'on ne se fera pas prendre deux fois à essayer d'avoir des masques d'ailleurs à faible coût et parfois de provenance nébuleuse», a indiqué vendredi Luc Girard, l'un des partenaires de l'entreprise en entrevue avec TVA Nouvelles.

Louiseville a tiré profit de la crise sanitaire

Avec la fabrication non seulement de masques, mais aussi de blouses protectrices et de produits désinfectants, la région de Louiseville aura su tirer profit des opportunités économiques générées par la pandémie de COVID-19.

«Louiseville et le comté se sont mis au diapason. Au lieu de brailler, de s'asseoir et de brailler, ils ont dit non, il faut faire quelque chose», s’est réjoui le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.