/news/currentevents

Sept membres présumés du groupe criminalisé SATG arrêtés à Montréal

TVA Nouvelles

PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Sept membres présumés d’une cellule du groupe criminalisé SATG (South American Theft Group) ont été arrêtés et accusés relativement à des introductions par effraction perpétrées à Montréal et en Ontario.

C’est une enquête lancée le 3 mai à la suite d’un vol «minutieusement planifié» d’une valeur de 200 000 $ qui a mené à ce coup de filet du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Un bureau de change de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville avait alors été visé par les malfaiteurs.

Le corps policier montréalais a été appuyé dans ses efforts par la Police provinciale de l’Ontario (OPP) et la Police régionale de Peel, après que les présumés suspects se furent déplacés en Ontario le 15 mai. Deux jours plus tard, ils étaient pris en flagrant délit lors d’une introduction par effraction à Mississauga, en banlieue de Toronto.

Des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada (AFSC) ont aussi participé à l’enquête des deux derniers mois.

«En collaboration avec l’ASFC, les policiers identifient les suspects et ces derniers pourraient être reliés à d’autres vols et introductions par effraction survenus à Montréal», a indiqué le SPVM, vendredi, par communiqué.

De nombreux outils de cambriolage, un brouilleur d’ondes et plusieurs milliers de dollars en devises canadiennes et américaines ont été saisis lors de perquisitions, de même que de faux documents d’identification. Un sac volé le 2 mai dernier lors de l’introduction par effraction dans le bureau de change de Cartierville a aussi été récupéré.

Les sept suspects sont Mora Parada, Alba Rocha, Lopez Salazar, Serrato Luque, Reina Camelo, Gomez Millan et Rojas Rojas. Ils sont accusés en Ontario pour trois introductions par effraction perpétrées à Mississauga le 17 mai dernier. Les suspects ont comparu et ils sont toujours détenus.

Cinq d’entre eux sont par ailleurs accusés de deux introductions par effraction survenues à Montréal, le 2 mai 2020 et le 15 avril 2019. Il s’agit de Mora Parada, Alba Rocha, Lopez Salazar, Serrato Luque et Reina Camelo. Ils font face à 11 chefs d’accusation, incluant introduction par effraction, vol et recel, à la suite de leur comparution par visioconférence, vendredi, au palais de justice de Montréal.