/finance/homepage

DavidsTea veut rouvrir dans trois provinces

Martin Jolicoeur

Centre-ville langue anglais

Photo d'archives

En difficulté, DavidsTea semble sur le point de reprendre vie. Et c’est à partir des provinces de Québec, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve que l’entreprise de Montréal semble vouloir entamer son redressement.

Dans une note envoyée aux abonnés par l’entremise de sa lettre d’information électronique, la direction annonce avoir amorcé le « processus de réouverture » de ses boutiques, fermées en mars dans la foulée de l’éclosion de la COVID-19 au Canada et aux États-Unis.

« Nous commençons tranquillement à rouvrir certaines de nos boutiques et nous avons hâte de vous voir », écrit l’entreprise dans une mise à jour destinée à sa clientèle. Nous allons rouvrir sous peu nos boutiques au Québec, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador, et d’autres suivront à mesure que nous en saurons plus. »

Une faillite envisagée

La direction de DavidsTea a refusé de se montrer plus précise. « Je peux confirmer qu’aucune autre information n’est disponible pour le moment à ce sujet », a répondu sa porte-parole, Lyla Radmanovitch.

En juin, la direction a fait le point sur sa situation financière. Tout en révélant n’avoir payé aucun loyer depuis avril, son PDG avait surpris en évoquant la possibilité de recourir à la protection des tribunaux s’il ne parvenait pas à réduire ses coûts.

Le redressement devait passer par une baisse du nombre de boutiques et une stratégie permettant de mieux tirer profit du commerce électronique et de gros. 

Magasins non rentables

« Notre succès dépend en grande partie de notre capacité à nous retirer stratégiquement des magasins de détail non rentables », avait résumé son chef de la direction financière, Frank Zitella.  

Reste maintenant à connaître combien des 220 boutiques Davids Tea d’avant la pandémie seront rouvertes. 

Inscrite au Nasdaq, l’action de l’entreprise a décliné de 12,5 % cette semaine pour s’établir à 0,91 $ US. Et depuis janvier 2020, sa valeur a reculé de 36,8 %.

Dans la même catégorie