/regional/montreal/montreal

Les motocyclistes défilent contre le racisme à Montréal

Étienne Paré | Agence QMI

Photo Agence QMI, Étienne Paré

Près d'une centaine de motocyclistes ont fait vibrer leur moteur dans les rues de Montréal samedi après-midi pour dénoncer le racisme. 

• À lire aussi: La STM reconnaît l'existence du racisme systémique

«On est ici pour montrer au monde entier que les motards et les motocyclistes s'opposent au racisme dans la société comme dans notre communauté», a expliqué Tony Alfonso, l'instigateur de cet événement, le premier du genre au Québec.

Photo Agence QMI, Étienne Paré

Sous escorte policière, le cortège de motocyclistes a sillonné la rue Jean-Talon. Certains portaient les couleurs de leur club de moto, d'autres affichaient les slogans du mouvement antiraciste américain en référence à l'assassinat de George Floyd.

Tous étaient cependant unis contre le racisme, ce qui a touché droit au cœur Jean-Martin Guillonville, l'un des quelques motocyclistes appartenant à une minorité visible qui faisait partie du groupe.

«La moto, c’est pour toutes les couleurs et ça montre ça aujourd’hui», a poursuivi celui qui a acheté sa première bécane il y a 15 ans.

Photo Agence QMI, Étienne Paré

À l’époque, très peu de gens des communautés noires s’adonnaient à ce loisir. Depuis, il y a beaucoup plus de diversité sur la route, a assuré Jean-Martin Guillonville.

Quoi qu’il en soit, il dit ne jamais avoir vécu de la discrimination dans le monde de la moto. Malheureusement, il ne peut pas en dire autant pour les autres sphères de sa vie.

«En moto, peut-être que comme j’ai un casque, les autres ne prennent pas attention à la couleur de ma peau...», a-t-il laissé tomber avant d’enfourcher sa moto sport.

Photo Agence QMI, Étienne Paré

Quelques personnalités publiques étaient aussi de la partie en tant qu’alliés. C’est le cas de l’humoriste Phil Roy et de l’acteur Marc-André Grondin.

«Voir la communauté de la moto prendre position comme ça, je trouve ça le fun. Depuis que je fais de la moto, j’ai vu qu’il n’y avait pas de gang entre ceux qui conduisent des Harley ou des motos japonaises. Tout le monde se salue, tout le monde est solidaire et ça le démontre aujourd’hui», a commenté la vedette du film C.R.A.Z.Y.

Le célèbre militant anarchiste Jaggi Singh a aussi pris part à la manifestation, mais à bicyclette.

Photo Agence QMI, Étienne Paré