/news/coronavirus

Des amendes salées pour les récalcitrants à Côte-Saint-Luc

TVA Nouvelles

Si la Ville de Côte-Saint-Luc a rendu le masque obligatoire dans les espaces publics intérieurs à la mi-juin, la période de tolérance des autorités est maintenant terminée. 

La Ville de Côte-Saint-Luc, dans l'ouest de l'île de Montréal, n'entend pas à rire avec les récalcitrants. Des amendes salées pour les commerçants qui ne respecteront pas cette nouvelle réglementation.

Dès lundi, des inspecteurs vont visiter les commerces pour s’assurer du respect des consignes.

Les propriétaires de commerces qui se feront pincer avec des clients qui ne portent pas le couvre-visage entre les murs de leur établissement s'exposent à des amendes salées allant de 100 à 500 dollars.

«Les inspecteurs vont vérifier si l'affiche de la Ville est sur la fenêtre et s'ils ont des masques jetables», a expliqué le maire de la Ville, Mitchell Brownstein. 

«On pense que ça va être trois semaines. Ce n’est pas très difficile de faire des inspections», ajouté le maire Brownstein.

Chez Côte-St-Luc Bagel, on ne laisse même pas rentrer les clients à l'intérieur de la boulangerie. «C’est un très petit magasin», a justifié un employé du commerce rencontré dimanche par TVA Nouvelles. 

Constat sur le terrain: la population est favorable au règlement qui semble déjà être largement respecté.

«Je vois à peu près 80% des personnes avec des masques», a confié une citoyenne à TVA Nouvelles.

Ancien point chaud  

Au début de la crise, la ville de Côte-Saint-Luc était devenue le principal foyer de contamination au Québec. La situation s’est ensuite considérablement améliorée.

Comme sa population est relativement âgée, il est temps de passer à l'action, dit le maire.

«Partout où on va, on voit que c'est la réalité, si on ne veut pas avoir une deuxième vague [il faut porter le masque]», a plaidé le maire de Côte-Saint-Luc.

Aujourd’hui, le taux de personnes infectées depuis le début de la pandémie à Côte-Saint-Luc est sensiblement le même que celui qu’on enregistre dans la plupart des quartiers montréalais.

Reste que l’administration municipale est toujours restée aux aguets dans la lutte contre la maladie. Dans cette ville d’un peu plus de 30 000 habitants, environ 50 000 masques ont été distribués jusqu'à présent, a fait savoir le maire Brownstein.

Le port du masque est obligatoire dans les espaces publics intérieurs, édifices municipaux et commerces de Côte-Saint-Luc. 

Dans la même catégorie