/news/coronavirus

Des baigneurs veulent que les plages restent ouvertes

Béatrice Roy-Brunet | Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Plusieurs baigneurs croisent les doigts pour que les plages de Montréal demeurent ouvertes durant l'été, alors que le gouvernement du Québec menace de fermer les endroits où la distanciation sociale n'est pas respectée.

• À lire aussi: Le masque sera obligatoire dans les lieux publics fermés à Montréal

• À lire aussi: Amendes et fermetures pour les récalcitrants, menace le ministre Dubé

À la plage de Verdun, un maximum de 80 baigneurs peuvent profiter des installations. Une rotation est effectuée toutes les 45 minutes pour laisser la chance aux plaisanciers qui attendent en ligne de faire trempette.

«C'est pas difficile à garder 2 mètres avec les autres ici», a plaidé Jean-Pierre Normand en pointant la zone de baignade surveillée, lundi après-midi. «S'ils ferment, on va juste aller se baigner [dans la zone de baignade non-surveillée], c'est tout», a-t-il ajouté.

Sa conjointe, Josiane, espérait aussi fortement que les plages restent accessibles. «On n'a pas de piscine chez nous et il fait chaud cet été, je ne peux pas aller dans les jeux d'eau», a-t-elle ajouté en riant.

La distance de deux mètres était aussi facile à garder à la plage de l'Horloge du Vieux-Port de Montréal, lundi. Pour Rachel Moreau, qui s'y rendait, il ne serait «pas logique» de fermer l'endroit comme les règles sont respectées et que le site est extérieur.