/news/politics

Amendes et fermetures pour les récalcitrants, menace le ministre Dubé

Vincent Larin | Agence QMI

Le gouvernement du Québec n’hésitera pas à fermer des bars si ceux-ci ne se plient pas aux règles de la santé publique.

Après une fin de semaine marquée par plusieurs cas de non-respect des règles de santé publique et une éclosion de COVID-19 dans un bar du quartier Dix-30, à Brossard, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait savoir qu’il jugeait la situation «inacceptable».

«Les fautifs devront être sanctionnés et nous n’hésiterons pas à fermer les établissements récalcitrants», a-t-il lancé à l’endroit des propriétaires de bars qui refusent d’appliquer les mesures sanitaires dans leurs locaux.

Les règles de santé publique sont difficiles à appliquer par les policiers pour le moment, a indiqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Celui-ci s’est toutefois engagé à ce que, d’ici jeudi, les forces de l’ordre aient des directives claires pour les appliquer.

«On ne veut pas pénaliser tout un secteur d’activité, mais on ne peut pas tolérer ça», a indiqué, à ses côtés, le directeur national de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.

Une association de bars a rapidement réagi en remerciant Québec d’avoir «rapidement pris la situation en main quant aux débordements observés dans certains établissements».

«Ce sera pour nous un grand plaisir de partager avec le gouvernement les expériences et les connaissances provenant de plus de 200 membres quant à l'implantation des mesures de distanciation sociale dans les bars et des sanctions efficaces pour dissuader les établissements récalcitrants», indique le président de la Nouvelle Association des bars du Québec, Pierre Thibault, dans un communiqué diffusé lundi.

Lundi, la province a enregistré 3 décès et 74 nouveaux cas, portant le total à 5577 morts et 55 937 personnes infectées.