/news/world

Ghislaine Maxwell comparaît vendredi

Agence France-Presse

Michael Carpenter/WENN.com

Ghislaine Maxwell, l'ex-collaboratricedu financier défunt Jeffrey Epstein arrêtée la semaine dernière aux États-Unis pour trafic de mineures, devrait comparaître pour la première fois devant un juge fédéral new-yorkais vendredi.

• À lire aussi: Une photo de Ghislaine Maxwell et Kevin Spacey fait réagir

• À lire aussi: Ghislaine Maxwell est en «danger»

• À lire aussi: L’ex-petite amie du pédophile Jeffrey Epstein arrêtée

Le Bureau fédéral des prisons a confirmé que la fille de l'ex-magnat des médias britanniques Robert Maxwell avait été placée en détention à la prison fédérale de Brooklyn, après avoir passé le week-end dans une prison du New Hampshire, l'État de Nouvelle-Angleterre où elle a été arrêtée jeudi.

Après concertation avec son avocat, les procureurs fédéraux de Manhattan ont demandé à ce qu'elle soit présentée à un juge fédéral le 10 juillet, selon un document enregistré auprès du tribunal.

Lors de cette audience, les procureurs devraient insister pour que cette figure de la jet-set de 58 ans soit maintenue en détention, sans possibilité de libération sous caution.

Ghislaine Maxwell présente «un risque extrême de fuite», ont-ils argué dans un document rendu public après son arrestation.

Mme Maxwell est accusée d'avoir «aidé, facilité et contribué aux agressions sexuelles sur mineures de Jeffrey Epstein», de 1994 à 1997. Elle aurait recruté pour lui de jeunes adolescentes désargentées âgées de 14 ans et plus, et aurait participé parfois directement aux agressions.

Née en France, éduquée en Grande-Bretagne puis naturalisée américaine en 2002, Ghislaine «Maxwell a trois passeports, de grandes sommes d'argent, de vastes connexions internationales et absolument aucune raison de rester aux États-Unis et de risquer une longue peine de prison», ont souligné les procureurs.

Habituée aux luxueuses résidences et aux vols privés, cette femme, qui risque désormais 35 ans de prison, dispose selon eux de plus de 15 comptes en banque, aux États-Unis et à l'étranger, dont le solde total a atteint jusqu'à 20 millions de dollars depuis 2016, selon les procureurs.

Celle qui fut un temps la petite amie de Jeffrey Epstein a vendu une propriété new-yorkaise pour quelque 15 millions de dollars en 2016, et dispose de «ressources financières substantielles» même si l'ensemble reste «opaque», ont-ils précisé.

La propriété de quelque 60 hectares où elle a été arrêtée dans le New Hampshire, près d'un an après le suicide en prison de Jeffrey Epstein, a ainsi été acquise en argent par une société-écran fin 2019.

Mme Maxwell est aussi accusée d'«avoir menti de façon répétée» lors d'un témoignage sous serment dans le cadre d'un procès au civil en 2016.

Aucune raison n'a été donnée sur son placement en détention à Brooklyn plutôt qu'au Metropolitan Correctional Center de Manhattan, tout près du tribunal, là où Jeffrey Epstein avait été retrouvé mort par pendaison en août 2019.

De nombreux médias avaient spéculé ces derniers jours sur le fait qu'elle puisse être détenue dans cette même prison, alors qu'elle aussi pourrait être considérée comme à risque pour une tentative de suicide.