/news/culture

Le comédien Aubert Pallascio est décédé

Marie-Josée R. Roy | Le Journal de Montréal

Photo d'archives, Serge Gauvin

Le comédien Aubert Pallascio, connu pour ses rôles dans plusieurs séries québécoises d’envergure, est décédé, dimanche, des suites d’un cancer, à l’âge 82 ans.

La sœur de l’acteur, Marcelle Pallascio, a transmis une note aux médias et publié un message sur Facebook, lundi matin, pour annoncer son départ.

Puis, en entrevue avec l’Agence QMI, Mme Pallascio a confié que la maladie de son frère avait été fulgurante: Aubert Pallascio avait reçu son diagnostic de cancer il y a à peine trois mois. La famille préfère taire la nature du cancer qui a affligé M. Pallascio, mais assure que la COVID-19 n’a rien à voir dans son décès.

«Il est parti très vite», a précisé Marcelle Pallascio, qui a parlé de son frère comme d’un acteur «très marquant au Québec», reconnu pour son extrême générosité, tant avec ses camarades de travail qu’avec les membres de sa famille, sa gentillesse et son grand attachement envers son métier.

Photo d'archives, Le Journal de Québec

Marcelle Pallascio a de surcroît insisté sur le fait qu’Aubert Pallascio a soutenu quantité d’œuvres caritatives dans sa vie, et sur le fait qu’il n’hésitait jamais à épauler les jeunes artistes et créateurs dans leurs projets.

Aubert Pallascio a vécu ses derniers moments à la Maison de soins palliatifs St-Raphaël, à Montréal.

Riche carrière

Né en 1937 et formé au Conservatoire d’art dramatique de Paris, celui qui a aussi fait carrière sous le nom de Louis Aubert fut actif dans les milieux du théâtre, de la télévision, du cinéma et du doublage. Son parcours professionnel, étalé sur plus d’une soixantaine d’années, l’a notamment mené sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), du Théâtre du Rideau Vert, du Théâtre Denise-Pelletier, du Trident et de la Compagnie Jean Duceppe, pour ne nommer que ces scènes.

À la télévision québécoise, on a pu le voir, entre autres, dans «D’Iberville», «La Petite Patrie», «Le clan Beaulieu», «Terre humaine», «Chez Denise», «Le parc des Braves», «Lance et compte», «La Maison Deschênes», «L’Héritage», «Scoop», «Montréal Ville Ouverte», «Omertà», «L’auberge du chien noir», «C.A» et «Unité 9».

PHOTO COURTOISIE

Il a de surcroît été de nombreux téléthéâtres à Radio-Canada, et de plusieurs productions au cinéma. Au grand écran, il a notamment prêté sa voix à l’acteur Morgan Freeman.

Selon son avis de décès, Aubert Pallascio laisse dans le deuil ses sœurs Maryse (Michel Bigras), Roseline, Sylvie, Marcelle (Jean-Marie Moncelet), Hélène; ses neveux Christophe Richelet, David Montpetit, Mathieu et Simon Bigras, ainsi que leurs conjointes, ses nièces Valérie, Pia et son conjoint, ses nombreux petits-neveux et petites-nièces, les cousins et cousines des familles Massicotte et Pallascio.

La famille d’Aubert Pallascio recevra les sympathies des proches et amis et du public les 18 et 19 juillet, de 13 h 30 à 16 h 30, au Salon funéraire Memoria (1115 rue Laurier Ouest, à Outremont). Le port du masque y sera obligatoire. Une cérémonie de la Parole avec témoignages aura lieu le 19 juillet, à 15 h.

Photo d'archives, Agence QMI

Témoignages de sympathie

Sur Facebook, où Marcelle Pallascio a également publié l’avis de décès de son frère, les témoignages de sympathie ont afflué.

Les comédiens Louis-Olivier Mauffette, Nathalie Coupal, Dominique Pétin, Stéfan Perreault, Guillaume Champoux, Sophie Clément et Guy Thauvette, la metteuse en scène Martine Beaulne et le dramaturge Michel Marc Bouchard, entre autres, y sont allés de mots réconfortants et d’éloges à l’égard du défunt.

«Tristesse. Toutes mes condoléances. C’était un homme formidable!» a écrit Michel Tremblay.

«Repose en paix Cher Aubert», a salué le comédien Patrice Coquereau sur Twitter, où s’est aussi exprimé le chef parlementaire du Parti québécois et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé.

«Un merveilleux acteur nous quitte», a déclaré le politicien.