/finance/homepage

Transport aérien régional: le PQ veut une solution 100% québécoise

Agence QMI

Le député Joël Arseneau souhaite entendre les principaux acteurs régionaux, afin de trouver une solution pérenne «100% québécoise» à la situation problématique soulevée par l'abandon par Air Canada de plusieurs liaisons aériennes en région. 

Celui qui est aussi membre de la Commission des transports et de l’environnement a donc déposé une demande à ce groupe parlementaire afin qu’il obtienne un mandat d’initiative et qu’il s’implique en ce sens.

Un tel mandat, s’il est accepté par le gouvernement Legault, permettrait aux élus de l’Assemblée nationale «d'entendre les principaux intervenants régionaux ainsi que des experts, et de trouver des solutions durables garantissant une stabilité», a fait valoir Joël Arseneau par voie de communiqué lundi.

«Le gouvernement doit saisir cette occasion de prouver que sur le plan économique, il est nationaliste; je lui demande de prendre ses responsabilités et d'agir concrètement pour assurer le maintien des liaisons aériennes régionales, essentielles pour notre économie ainsi que pour l'occupation et le développement du territoire», a-t-il expliqué.

«Il est temps de prendre les choses en main et de mettre en place une véritable politique nationale de transport aérien, afin que les intérêts des régions du Québec cessent d'être bafoués par de mauvais citoyens corporatifs comme Air Canada», a ajouté le député des Îles-de-la-Madeleine.

Vendredi dernier, le premier ministre François Legault s’est dit ouvert à subventionner une compagnie aérienne pour qu’elle offre les liaisons abandonnées par Air Canada.

La compagnie aérienne avait annoncé plus tôt dans la semaine la suspension de ses vols à destination de plusieurs municipalités régionales, comme Gaspé.

Depuis, plusieurs municipalités ont créé une cellule d’urgence pour trouver une solution à la crise du transport aérien régional et demandent au gouvernement Legault et à Ottawa de tout faire pour que des vols reprennent dès septembre.