/regional/montreal/montreal

COVID-19: la faim a bel et bien augmenté d’après Moisson Montréal

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

L’aide alimentaire a vraiment augmenté durant crise de la COVID-19, selon des chiffres présentés par Moisson Montréal mardi.

«Depuis trois mois, Moisson Montréal a redonné plus de 29 millions de dollars de denrées, soit 8 millions de dollars de nourriture de plus qu'à la même période l'an passé», a affirmé Richard D. Daneau, directeur général de l'organisme, par communiqué.

Moisson Montréal a donc fourni 40 % de kilos de nourriture supplémentaires en juin dernier par rapport à 12 mois plus tôt à ses 250 organismes accrédités, aux centres d'urgences pour personnes itinérantes et aux autres Moisson du Québec. Il s’agit de 1,34 million kg de nourriture comparativement à 905 000 kg en juin 2019.

Pour pouvoir répondre à la demande, l’organisme avait augmenté ses capacités de 30 % depuis le 6 avril, tandis que ses employés et employés et bénévoles ont accru leur charge de travail pour fournir 10 % de plus de denrées depuis le 1er juin.

Malgré ces augmentations, les organismes accrédités qui reçoivent des vivres de Moisson Montréal ne croient pas être en mesure de hausser la cadence face aux besoins de la population.

«Au début du confinement, beaucoup d'organismes du quartier dédiés à l'insécurité alimentaire ont fermé, mais parallèlement, de nouveaux groupes sont nés pour faire face à l'urgence alimentaire générée par les pertes d'emploi. Je me demande comment nous allons faire pour fournir les quantités nécessaires quand les organismes réguliers vont reprendre leurs activités », explique Rudi Svaldi, directeur général du Réseau d'entraide de Verdun (REV), organisme accrédité chez Moisson Montréal.

Le REV dit avoir dû doubler les quantités de denrées qu'il récupère chez Moisson Montréal en plus d’ajouter une deuxième journée de distribution tant la demande est élevée.