/news/coronavirus

La santé publique étudie l’obligation du port du masque partout au Québec

Agence QMI

La santé publique du Québec étudie de façon « très intense » l’option de rendre obligatoire le masque dans les lieux publics fermés.

C’est ce qu’a indiqué son directeur national, le Dr Horacio Arruda, au lendemain de l’annonce par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de la mise en place d’une telle mesure dans la métropole à compter du 27 juillet.

«Je ne peux rien avancer aujourd’hui. Ce n’est pas moi qui vais faire cette annonce, s’il y a obligation du port du masque pour l’ensemble de la population du Québec ou de certains territoires. Mais nous sommes dans une analyse très intense de la situation compte tenu de ce qu’on a vu au cours des dernières semaines », a précisé le Dr Arruda en conférence de presse à Joliette, dans Lanaudière.

Celui-ci a expliqué devoir prendre en compte les avantages et les inconvénients de la mise en place d’une telle mesure avant d’en faire la recommandation au gouvernement Legault. Il a ajouté vouloir d’abord convaincre la population de l’importance de respecter les mesures sanitaires déjà en place avant de contraindre qui que ce soit.

Le Dr Arruda a par ailleurs indiqué avoir été mis au courant de l’annonce de Valérie Plante que quelques minutes seulement avant celle-ci.

«Que Mme Plante ait appelé ou pas, ce n’est pas ma priorité, je ne porterai pas d’énergie là-dessus», a-t-il dit en ajoutant se concentrer sur la sensibilisation du public au respect des mesures déjà mises en place.