/news/currentevents

L’homme qui a tenté de rentrer à Rideau Hall aurait menacé Trudeau

Agence QMI

L’homme qui a tenté de rentrer armé à Rideau Hall aurait menacé le premier ministre Justin Trudeau.

Dans les documents déposés à la cour et consultés par le Globe and Mail, la Gendarmerie royale a indiqué que Corey Hurren, 46 ans, «avait sciemment proféré une menace [...] ou portait une menace [...] ou fait en sorte que le premier ministre Justin Trudeau soit menacé de mort ou de lésions corporelles».

• À lire aussi: 22 accusations contre le suspect de Rideau Hall

• À lire aussi: L'homme arrêté près de Rideau Hall est militaire

Les documents ont aussi indiqué qu’il était lourdement armé lorsqu’il a enfoncé les grilles de la résidence officielle du premier ministre jeudi dernier.

L’ancien militaire qui s’est converti dans l’industrie alimentaire avait en sa possession un fusil d’assaut M-14 — une arme rendue illégale le 1er mai dernier par le gouvernement fédéral —, deux fusils et un revolver à usage restreint pour lequel il n’aurait pas de permis.

L’homme aurait laissé une note dans le camion qui a servi de bélier contre la grille, mais ce qu'il y a écrit est toujours inconnu.

Le Manitobain fait face à 22 chefs d’accusation criminels liés à cet événement, dont le motif n’est pas connu.

Lors de l’incident, Justin Trudeau ne se trouvait pas sur les lieux. Le premier ministre vit depuis sa première élection en 2015 au Rideau Cottage, qui se trouve non loin, puisque la résidence de Rideau Hall attend d’être rénovée et sécurisée.

La gouverneure générale, Julie Payette, qui réside sur le domaine de Rideau Hall aussi, n’était pas non plus présente.

Jeudi, en matinée, l’homme a enfoncé la grille d’entrée avec son véhicule au 1, promenade Sussex. Des employés l’ont ensuite vu marcher avec ce qui semblait être une arme à feu.

Au bout d’un peu plus d’une dizaine de minutes, les forces de l’ordre ont eu un contact visuel avec le suspect et ont ensuite engagé une discussion avec lui. Au cours de ce dialogue, il a donné son nom et d’autres renseignements, puis à 8 h 30, il a été appréhendé sans incident.