/news/world

Malgré le coronavirus, le parti républicain du Texas refuse d'annuler sa convention

AFP

Malgré les demandes répétées du maire démocrate de Houston, le parti républicain du Texas compte maintenir sa convention en personne la semaine prochaine dans la métropole, devenue foyer de contamination de la pandémie.

L'événement prévu du 16 au 18 juillet doit se dérouler dans un centre de convention en intérieur et pourrait accueillir environ 6 000 personnes.

«La convention locale d'un parti politique est un exercice fondamental de la liberté de se réunir pacifiquement», a déclaré lundi soir le président du Parti républicain du Texas (RPT) James Dickey dans un communiqué.

«Ce besoin de se réunir est important, et nous prenons toutes les précautions nécessaires pour que cela se fasse en toute sécurité», a ajouté le soutien du président américain Donald Trump, énumérant des mesures sanitaires: distribution de masques, vérification de la température à l'entrée et mise en place de stations désinfectantes.

Le maire démocrate de Houston Sylvester Turner avait envoyé plus tôt dans la journée une missive au RPT pour défendre la transition vers une convention en ligne, qui «protégerait la santé et peut-être les vies» des participants et des travailleurs du centre événementiel.

«Je ne pense pas qu'il soit sage ou prudent de tenir en personne une convention de 6 000 personnes ou plus à l'heure actuelle», a insisté lundi M. Turner lors d'une conférence de presse, enjoignant les sponsors de la convention à annuler leur soutien à l'événement.

Le maire de Houston a également annoncé qu'il dépêcherait des inspecteurs de santé à la convention pour faire respecter les règles sanitaires, menaçant de mettre fin à l'événement si les directives n'étaient pas suivies.

La métropole du sud-est des États-Unis est devenue depuis le mois de juin un foyer épidémique. Mardi, Houston a atteint un total de 37 776 cas de Covid-19 détectés depuis le début de la pandémie.

Jeudi dernier, le gouverneur républicain du Texas Greg Abbott a annoncé rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics, une mesure polémique au sein du parti de Donald Trump.

Mercredi dernier sur le plateau de la chaîne conservatrice Fox News, l'adjoint de Greg Abbott, le lieutenant-gouverneur Dan Patrick rejetait encore les conseils du directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses Anthony Fauci, déclarant «qu'il ne savait pas de quoi il parlait».

La convention nationale du parti républicain doit se tenir en Floride le mois prochain. Deux sénateurs républicains, Chuck Grassley et Lamar Alexander, ont déjà annoncé qu'ils n'y participeront