/regional/sherbrooke/estrie

Rappel de l’importance de la distanciation en Estrie

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

La santé publique en Estrie observe un certain relâchement des mesures de distanciation et s’en inquiète.

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Alain Poirier, rappelle c’est le respect de ces mesures qui a permis d'aplanir la courbe en Estrie, qui était au début de la pandémie l’une des régions les plus touchées.

Même si les nouveaux cas de COVID-19 entrent au compte-gouttes depuis de nombreuses semaines, ce n'est pas une raison de se laisser aller, dit la santé publique. 

Les rassemblements et la consommation d'alcool sont des facteurs de relâchement qui préoccupent.

Les chiffres démontrent que de moins en moins d'Estriens se font tester. En mars, en moyenne 351 personnes par jour ont passé le test en Estrie, 297 en avril, 282 en mai et 261 en juin.

Le Dr Poirier ne juge pas nécessaire pour l'instant d'imposer le port obligatoire du masque dans les endroits publics fermés. Il dit souhaiter que le comportement de la population n’oblige pas les autorités d'adopter une pareille mesure.