/regional/montreal/montreal

Record de poids lourds en circulation sur les routes

Nicolas Lachance | Bureau d'enquête

En cinq ans, le nombre de camions sur les routes du Québec a grimpé de 20 000. Il y a en tout 34 postes de contrôle au Québec où se trouvent des pesées pour les poids lourds, et 200 patrouilles routières. Sur la photo, deux camions sur Henri-IV, à Québec.

Photo Pascal Huot

En cinq ans, le nombre de camions sur les routes du Québec a grimpé de 20 000. Il y a en tout 34 postes de contrôle au Québec où se trouvent des pesées pour les poids lourds, et 200 patrouilles routières. Sur la photo, deux camions sur Henri-IV, à Québec.

Le Québec a enregistré 163 000 poids lourds en circulation sur le territoire l’an dernier, un record qui a accéléré la dégradation des infrastructures routières. Au même moment, il y a eu une chute historique des infractions pour des surcharges.

Il s’agit d’une augmentation de plus de 5000 camions par rapport à l’année précédente selon les données de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Depuis cinq ans, leur nombre a même explosé avec 20 000 poids lourds supplémentaires sur les routes.

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance, comme la croissance économique des dernières années et les livraisons pour des achats en ligne.

« Le camionnage est le baromètre parfait pour l’économie », indique Marc Cadieux, président et directeur général de l’Association du camionnage du Québec. « Partout, le camion est impliqué à l’égard de la consommation. »

Toutefois, l’augmentation de la circulation des poids lourds a pour conséquence de briser prématurément les infrastructures du réseau routier, explique l’ingénieur Mario Fafard, surtout lorsqu’ils ne respectent pas la limitation de poids.

« Pour un camionneur, ce qui est payant, c’est de mettre le maximum de charges », relate-t-il.

Moins d’infractions 

De façon surprenante, même si l’on note une augmentation des poids lourds sur nos routes, il y a eu une forte baisse du nombre d’infractions pour les surcharges. 

Elles sont passées de 5800 en 2015 à moins de 4000 en 2019. 

Le président de la Fraternité des constables du contrôle routier du Québec, Éric Labonté, note que Québec a un peu ajusté le tir depuis les reportages du Journal, l’été dernier, sur les routes en déroute.

Mais Québec continue de demander aux agents d’être tolérants avec les camionneurs. « Des fois, on donne un avertissement et juste un avis de non-conformité. Pas d’infraction, ça ne rentre pas dans les statistiques. Il y a une tolérance, et ça, c’est dur pour les routes », explique M. Labonté.

Plus de conformité  

Les compagnies de transport se seraient davantage conformées aux normes, selon Claude Pigeon, directeur général du soutien aux opérations à la vice-présidence de la SAAQ, laquelle est responsable du contrôle routier.

« En 2010, 7 % des véhicules que j’interceptais étaient en surcharge. Depuis, la conformité s’est améliorée parce que ce sont 3,8 % des camions que j’intercepte aujourd’hui qui sont en surcharge », dit-il.

Il assure qu’il y a d’ailleurs plus d’interventions qu’auparavant, grâce à des approches ciblées des inspecteurs.

« On est très équipé pour le contrôle des charges », mentionne M, Pigeon. « Peut-être qu’il y a plus de camions sur les routes parce qu’il y a plus de conformité sur les charges. »


Camions ou tracteurs routiers en circulation au Québec 

2015 : 142 934  

2016 : 146 450  

2017 : 154 079  

2018 : 158 071  

2019 : 162 946    

Nombre d’infractions pour des surcharges 

2015 : 5809  

2016 : 4747  

2017 : 4986  

2018 : 5151  

2019 : 3916    

Source : SAAQ