/news/law

Hydro-Québec flouée pour plus de 660 000$

Jonathan Tremblay

Un entrepreneur s’est servi du chantier de la Romaine pour faire de la fausse facturation envers la société Hydro-Québec.

Photo d’archives

Un entrepreneur s’est servi du chantier de la Romaine pour faire de la fausse facturation envers la société Hydro-Québec.

Un entrepreneur de la Montérégie avait le sourire aux lèvres, mercredi, même s’il venait de reconnaître avoir été l’un des instigateurs d’une fraude par fausse facturation de plus de 660 000 $ aux dépens d’Hydro-Québec.

Bertrand Dupont, 45 ans, a plaidé coupable d’emploi d’un document contrefait, mercredi matin, au palais de justice de Longueuil. Il a dû verser 95 000 $ afin d’indemniser Hydro-Québec et s’engager à effectuer 240 heures de travaux communautaires.

Dans cette affaire, la société d’État a été flouée de 660 869 $ sur une période de trois ans. 

Entre 2014 et 2017, Dupont était à la tête des Entreprises Dupont 1972, située à l’époque à Saint-Bruno-de-Montarville.

À la demande d’Excavations Marchand et Fils, il a contacté une compagnie de la Côte-Nord dans le but de mettre en place un partenariat de transport pour un contrat du chantier de la Romaine sur la Côte-Nord, lit-on dans l’exposé conjoint des faits.

Prête-nom 

Le modus operandi laissait croire à la société d’État, par l’entremise de fausses factures, que le transport de ciment était effectué par l’entreprise locale, agissant à titre de prête-nom, plutôt que la sienne.

Pendant ce temps, l’entreprise de Jean-François Marchand recevait des ristournes visant normalement à favoriser la sous-traitance locale.

400 factures 

Au total, plus de 400 factures ont été falsifiées, peut-on lire dans le document de cour.

On y lit également que la preuve n’a toutefois pas démontré que Dupont a bénéficié directement de l’argent du crime.

Il a fallu une enquête interne d’envergure de la part d’Hydro-Québec pour démystifier le frauduleux stratagème. À ce jour, plus de 290 000 $ ont été récupérés.

« On est très satisfait de l’entente rapide qui a favorisé le remboursement de la victime », a commenté mercredi Simon Lacoste, procureur de la Couronne.

Des cinq individus incriminés dans ce dossier, deux d’entre eux ont aussi plaidé coupables récemment, alors qu’un autre a été disculpé.

Quant à l’enquête préliminaire de Marchand, elle doit se tenir la semaine prochaine.

- Avec Valérie Gonthier