/news/culture

Maripier Morin prend une pause professionnelle

Marc-André Lemieux | Journal de Québec

Maripier Morin met une pause à ses activités professionnelles pour entreprendre une thérapie. Cette annonce survient moins de 24 heures après que l’animatrice et actrice eut reconnu qu’elle avait adopté «un comportement répréhensible» envers Safia Nolin.

• À lire aussi: Maripier Morin larguée par BonLook

• À lire aussi: Maripier Morin admet un comportement répréhensible envers Safia Nolin

La chanteuse accuse Maripier Morin de harcèlement sexuel et d’agression physique, en plus d’avoir tenu des propos racistes.

Dans un communiqué envoyé aux médias, Maripier Morin indique qu’elle souhaite s’occuper de sa santé physique et mentale. «Je ne cherche pas à excuser mes gestes et mes paroles, je cherche plutôt à comprendre et surtout, à trouver l’aide dont j’ai besoin. J’entame donc une thérapie avec des professionnels de la santé qui sauront m’aider.»

Elle remercie son amoureux, le comédien Jean-Philippe Perras, ses amis, sa famille et son équipe qui l’accompagnent présentement.

Larguée par Blush et BonLook  

Les répercussions financières n’ont pas tardé pour Maripier Morin. Au cours des 24 dernières heures, elle a perdu deux contrats.

Mercredi soir, la compagnie de lingerie Blush a résilié son entente avec l’ex-épouse du hockeyeur Brandon Prust, retirant la collection Maripier X Blush de son site web. Jeudi avant-midi, la lunetterie BonLook a suivi. Dans un message diffusé sur Instagram et Facebook l’entreprise montréalaise a indiqué qu’elle appliquait «une politique de tolérance zéro à l’égard du harcèlement sous toutes ses formes».

«Les actions de (Maripier Morin) sont inacceptables et ne respectent pas les valeurs de BonLook que nous mettons en application à l’interne comme à l’externe», peut-on lire.

Morsure  

Dans un message éphémère publié sur Instagram mardi soir, Safia Nolin raconte que Maripier Morin l’aurait accablée d’avances non désirées « sur un ton super sexuel » dans un bar montréalais en mai 2018. Elle lui aurait également mordu la cuisse, laissant une marque.

Dans un message envoyé au Journal, la compagnie Marché Goodfood, avec laquelle Maripier Morin a beaucoup collaboré au cours des dernières années, a signalé que leur association avait pris fin en janvier. «Goodfood n’a pas de plan de collaborer à nouveau avec Mme Morin pour l’instant», a ajouté Roslane Aouameur, chef des relations investisseurs de l’entreprise.