/news/coronavirus

Du karaoké derrière une vitre

Béatrice Roy-Brunet | Agence QMI

BÉATRICE ROY-BRUNET/24 HEURES/AGENCE QMI

Certains bars de Montréal redoublent d'efforts pour continuer d'offrir du karaoké à leurs clients tout en respectant les mesures de distanciation sociale. 

Au bar Le Normandie, situé dans le Village gai, on peut encore s'époumoner sur une chanson de Céline Dion, mais il faut dorénavant le faire derrière un plexiglas installé devant la scène. «Il n’y a aucune façon que les personnes qui chantent puissent envoyer des gouttelettes dans la salle», souligne le propriétaire de l'endroit, Pascal Lefebvre.

Le micro n'échappe pas aux nouvelles mesures du bar : le participant doit installer sur le dessus un tissu protecteur, qui est jetable. Des lingettes sont également distribuées afin de désinfecter le manche.

«La personne reste assise jusqu’à temps qu’on l’appelle parce que maintenant on n’a plus de livres avec des chansons sur les tables. On scanne un code avec le téléphone et ça nous envoie directement sur les répertoires français ou anglais», ajoute M. Lefebvre.

BÉATRICE ROY-BRUNET/24 HEURES/AGENCE QMI

Derrière la vitre

Des mesures similaires ont été implantées au karaoké offert le mercredi au Piranha Bar, dans le centre-ville. Le propriétaire, Mathieu Malouin, a choisi d’installer le micro à l’extérieur du bar pour éviter d’exposer les clients à l’intérieur.

«On ferme la fenêtre en avant et les gens regardent la télévision de l’autre bord de la fenêtre», explique-t-il.

Le micro, incluant le fil et le pied, sont désinfectés en même temps que la vitre entre chaque participant.

Heures modifiées

Comme le gouvernement a annoncé jeudi que les bars devront arrêter de servir de l’alcool à minuit, l’horaire de karaoké devra être modifié. Ce resserrement des règles a fait «un peu perdre espoir» à M. Malouin.

Le karaoké débutera dorénavant à 19h plutôt qu’à 22h. M. Malouin se demande si ses clients seront au rendez-vous si tôt. «J’ai des doutes. Ce sont des gens qui travaillent et qui viennent plus tard [...] Ça va sérieusement affecter nos revenus et notre clientèle», croit-il.

De son côté, le karaoké du bar Le Normandie commencera dorénavant deux heures plus tôt, soit à 20h plutôt qu’à 22h. «On perd une heure pour l’instant. On espère que ça va revenir rapidement aux heures régulières parce que ce n’est pas certain que les clients vont arriver plus tôt», souligne M. Lefebvre.