/news/coronavirus

Masque obligatoire dès demain dans les transports en commun

Agence QMI

Dès lundi, les usagers du transport en commun auront l’obligation de porter le masque lors de leurs déplacements, et ce, partout au Québec.

Une période de grâce de deux semaines, jusqu’au 27 juillet, sera tout de même observée, mais l’accès aux autobus, trains et métro sera ensuite interdit aux contrevenants à partir de cette date.

• À lire aussi: RTC: le masque obligatoire dès lundi, mais personne ne sera refoulé

• À lire aussi: Le monde en déconfinement: le Québec peu sévère pour les masques

• À lire aussi: Des inspecteurs surveilleront le port du masque

Du côté de la Société de transports de Montréal (STM), on mise avant tout sur la sensibilisation. Les employés du métro et des autobus ont d’ailleurs commencé à installer des rappels visuels et sonores concernant cette nouvelle mesure du gouvernement provincial.

«Ce sera clairement indiqué ce qu’on fait au cours de la fin de semaine, a mentionné dimanche le président du conseil de la STM, Philippe Schnobb, en entrevue avec TVA Nouvelles. On tapisse nos installations de messages qui rappellent que c’est rendu une obligation. Avant ça, on disait que c’était fortement recommandé, mais maintenant, on va ajouter des affichages. Dans le métro, il y aura des annonces sonores et on poursuit la distribution [de masques].»

M. Schnobb a rappelé que 235 000 couvres-visages ont été distribués depuis mai par la STM et qu’elle prévoit en donner un million et demi de plus d’ici la rentrée scolaire.

«Dans quelques jours, ça deviendra aussi obligatoire dans les endroits publics fermés à Montréal. Si vous avez besoin d’un masque pour aller à l’épicerie ou à la pharmacie, ça sera un très bon incitatif pour en avoir un dans le transport collectif. Je crois que c’est une opération qui va prendre un peu de temps avant de s’implanter dans la tête des gens et sur leur visage», a dit M. Schnobb, qui a révélé qu'environ 60 % des usagers du transport en commun portaient des masques.

Le nettoyage de tous les véhicules du réseau montréalais se poursuivra, tout comme la présence de gel hydroalcoolique à l’entrée des stations.

Dès le 20 juillet, les Québécois pourront également embarquer à l’avant des autobus puisque des plexiglas seront installés dans tous les véhicules qui n’en avaient pas afin protéger le chauffeur. Cela implique aussi de payer en bonne et due forme son titre de transport, ce qui avait été quelque peu laissé de côté au plus fort de la pandémie.

Payer en argent comptant dans les distributrices de titres sera aussi bientôt permis.

Rappelons que le couvre-visage sera obligatoire pour les personnes âgées de 12 ans et plus et qu’il sera fortement recommandé pour les enfants âgés d’entre 2 et 12 ans. Philippe Schnobb a indiqué ne pas savoir si la visière pourra constituer une alternative valide au masque.

Dans la même catégorie