/news/world

Spectaculaire incendie à bord d'un navire militaire en Californie : 21 personnes blessées

Agence QMI

Une explosion suivie d'un incendie spectaculaire a fait au moins 21 blessés dimanche à bord d'un navire militaire américain dans une base navale de Californie, selon les autorités et des médias locaux.

Les chaînes de télévision américaines ont montré une épaisse fumée s'élevant du navire d'assaut amphibie «USS Bonhomme Richard», qui se trouvait à quai dans la base navale de San Diego, son port d'attache, pour y subir des opérations de maintenance. Tout autour, des bateaux-pompes combattaient l'incendie à l'aide de leurs canons à eau.

L'explosion, dont les causes restent inconnues, s'est produite vers 8 h 30 le matin alors que 160 marins se trouvaient à bord du navire. Selon les forces navales américaines, 17 marins et quatre civils ont été légèrement blessés et conduits à l'hôpital. Personne n’a manqué à l’appel. Plusieurs pompiers ont également subi des brûlures et inhalé de la fumée, selon les médias.

Des sapeurs locaux et fédéraux ont été dépêchés sur les lieux. En plus des bateaux-pompes, des équipes de pompiers ont combattu le feu à bord du navire.

En fin d’après-midi, selon USNI News, le service de nouvelles de l’institut naval américain, les bateaux-pompes continuaient de lancer de l’eau à bord du navire long de 844 pieds (environ 257 mètres) qui compte normalement sur un équipage d’environ 1000 personnes.

L'incendie pourrait se poursuivre «pendant des jours» et le navire pourrait brûler «jusqu'à la ligne de flottaison», a affirmé à CNN le chef des pompiers de San Diego, Colin Stowell.

La cause de l’incendie n’était pas connue dimanche, mais il pourrait, selon des informations préliminaires, avoir pris naissance dans le puits de lancement du navire, soit l’endroit sous le pont du navire où peuvent entrer et sortir les embarcations utilisées lors des missions.

Une enquête sera menée pour déterminer ce qui s’est passé sur le navire avant le début de l’incendie, alors qu’il y avait peu de personnes à bord et qu’il était à quai pour un important programme de maintenance qui devait être terminé en mai dernier, a écrit USNI News, suggérant que les entrepreneurs responsables des travaux devront être questionnés.

Selon ce média, qui cite un expert, un navire de ce genre a beaucoup de matériel combustible à bord, comme des réservoirs d’oxygène et d’acétylène.

Le «USS Bonhomme Richard» a rejoint la flotte de la marine américaine en 1998, transportant depuis des milliers de marins et de Marines dans des zones de combat dans le Golfe arabo-persique, en Asie du Sud-Est et dans l’ouest du Pacifique.

- Avec l’Agence France-Presse