/regional/troisrivieres/mauricie

Bottes des militaires: François-Philippe Champagne propose de miser sur une liste de fournisseurs

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La décision des Forces armées canadiennes (FAC) de mettre fin à ses contrats de fourniture de bottes de combat pour plutôt fournir une allocation à ses membres préoccupe le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Maurice–Champlain, François-Philippe Champagne.

• À lire aussi: Des bottes étrangères pour les militaires

Cette nouvelle procédure a privé le fabricant Bottes Boulet, à Saint-Tite, d'un important contrat, elle qui fournissait jusqu'à 30 000 paires de bottes par année à la Défense nationale.Désormais les militaires reçoivent une allocation pour acheter les bottes leur convenant, tant qu'elles respectent certains critères, avait révélé TVA Nouvelle la semaine dernière.

Le ministre des Affaires mondiales ne remet pas en question la décision des FAC. «Je comprends que les Forces armées canadiennes ont dû prendre des mesures pour assurer une certaine flexibilité et c'est bien reçu au niveau des militaires» a-t-il affirmé.

Par contre, afin d'encourager l'achat local, le ministre Champagne propose de fournir aux militaires une liste officielle de fabricants canadiens, dont Bottes Boulet, auprès desquels ils pourraient s'approvisionner. «C'est ce qu'on est en train de voir avec M. Boulet, avec les autorités fédérales, comment on pourrait orienter certains choix».

Notons cependant que Bottes Boulet est un fabricant et non un détaillant de chaussures.