/news/politics

Dénonciations anonymes en ligne: Legault salue le «courage» de dénoncer

Patrick Bellerose | Journal de Québec

CAPTURE D'�CRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

François Legault a donné son appui, lundi, au mouvement de dénonciations anonymes qui a cours sur les médias sociaux depuis quelques jours. 

• À lire aussi: «J’ai été victime d’une agression sexuelle à 17 ans» - Marie-Mai

• À lire aussi: Maripier Morin admet un comportement répréhensible envers Safia Nolin

«Je veux saluer les gens qui ont eu le courage de dénoncer, parce que ça aide à ce que tout le monde soit plus sensible, d’une certaine façon. C’est un peu plate que ça se passe comme ça, mais je veux saluer leur courage», a commenté le premier ministre en marge d’une conférence de presse pour faire le point sur la COVID-19. 

Depuis la semaine dernière, des comptes Instagram et Facebook affichent les noms de présumés agresseurs ou de personnes accusées d’inconduites sexuelles. Les accusations proviennent de présumées victimes qui demeurent anonymes. 

Certains comptes offrent le contexte de l’accusation, d’autres affichent simplement le nom de la personne visée par la victime. 

Plusieurs artistes se sont déjà retirés de la vie publique après avoir été visés par de telles accusations. Dernier en lice, le chanteur Kevin Parent a été largué par son agence et a présenté ses excuses après avoir été visé par des allégations d’inconduite sexuelle sur le compte Instagram Victims_Voices_Montreal. 

François Legault a expliqué lundi que son nouveau ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette examine présentement comment Québec peut rendre le processus judiciaire «moins difficile» pour les victimes d’agressions sexuelles.

Le gouvernement Legault évalue également la possibilité de réviser le curriculum scolaire pour mieux outiller les jeunes sur les notions de consentement à la sexualité.