/regional/montreal/montreal

Des bons d'achat pour découvrir les commerces de Montréal-Nord

Gabrielle Morin-Lefebvre | Agence QMI

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

Un programme de bons d’achats a été mis en place pour faire découvrir à la population les commerces locaux de Montréal-Nord.

«On connaît le territoire pour les mauvaises raisons. C’est l’occasion de découvrir la vibration de l’arrondissement», affirme Jean-François Gosselin, directeur général de la Corporation de développement économique communautaire de Montréal-Nord (CDEC).

En échange d’un don de 20 $ à la plateforme de financement participatif La Ruche, les intéressés peuvent se procurer des bons d’achat de 30 $ qui peuvent être dépensés dans l’un des 35 commerces participants.

On peut aussi choisir l’option «solidaire» et offrir la carte en cadeau à un ménage de Montréal-Nord, en retour d’un crédit d’impôt pour don.

D’après M. Gosselin, une très grande proportion des résidents de l’arrondissement travaillent dans les services essentiels. «Ce sont ces citoyens-là qui ont maintenu notre économie par leur force de travail. C’est une belle façon de les remercier de leur soutien à travers la pandémie», dit-il.

Pour chaque bon d’achat vendu, Desjardins donnera également 20 $ à un organisme communautaire de l’arrondissement, jusqu’à concurrence de 25 000 $.

Les commerces se réjouissent

L’initiative semble bien accueillie chez les commerçants participants rencontrés par le 24 Heures. Ouvert depuis 2015, le resto-traiteur Agent Gourmand s’est dit assez enthousiaste de pouvoir participer au projet.

«Une initiative comme ça, ça ne se refuse pas», explique la copropriétaire Jinnie Michot. Ça va faire découvrir Montréal-Nord aux gens qui ne savent pas que c’est tout près d’eux», ajoute-t-elle.

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

Lucy Pino, propriétaire du Pino Café + Bistro qui fêtera son cinquième anniversaire en septembre, se réjouit aussi de l’initiative et espère qu’elle reviendra après la pandémie.

GABRIELLE MORIN-LEFEBVRE/24 HEURES/AGENCE QMI

«Ce ne sont pas tous les commerces qui peuvent faire de la publicité. Ce genre d’initiative ça vient nous donner un coup de pouce pas juste au niveau local, mais aussi de l’extérieur», ajoute-t-elleLes cartes seront livrées à partir du 27 juillet.

Pour se procurer une carte et trouver les autres commerces participants on peut se rendre à l’adresse www.laruchequebec.com et taper «Montréal-Nord» dans la barre de recherche.

Un Montréal-Nord solidaire

La solidarité est toujours bien présente à Montréal-Nord, malgré les difficultés qu’a connu pendant la pandémie cet arrondissement, qui a été particulièrement touché.

La propriétaire du Pino Café + Bistro, Lucy Pino, a décidé de faire affaire avec une compagnie du coin lorsqu’est venu le temps de modifier son commerce pour respecter les nouvelles mesures sanitaires.

«J’aime beaucoup le concept d’achat local, donc on a voulu encourager une compagnie locale d’enseignes de Montréal-Nord pour faire nos plexiglas», explique-t-elle.

Mme Pino est également très engagée auprès de plusieurs organismes communautaires du quartier et compte se procurer elle-même un bon d’achat du programme chapeauté par la Corporation de développement économique communautaire de Montréal-Nord (CDEC).

«Je ne sais pas encore si je vais encourager un de mes collègues commerçants ou un organisme, je réfléchis à ça!» lance-t-elle.

De son côté, la copropriétaire du resto-traiteur Agent Gourmand, Jinnie Michot, estime elle aussi voir une solidarité chez les clients qui n’ont pas hésité à offrir leur soutien et leur aide.

«On a beaucoup de messages d’espoir de la part de nos clients qui s’inquiètent et qui prennent de nos nouvelles. On leur dit vraiment un gros merci», souligne-t-elle.

«La manière de travailler à Montréal-Nord ç’a toujours été en collaboration. On est conscient que chacun a des forces et des expertises», fait valoir Jean-François Gosselin le directeur général de la CDEC, qui s’est alliée avec l’arrondissement et le Centre d’action bénévole de Montréal-Nord pour mettre sur pied le programme.