/news/culture

Largué par son agence, Kevin Parent s’excuse

Cédric Bélanger | Journal de Montréal

Photo Annie T. Roussel

Visé à son tour par des allégations d’inconduites sexuelles, le chanteur Kevin Parent a été renvoyé par l’agence qui le représente, Preste. 

Cette rupture prend effet immédiatement.

«Les valeurs de respect et de tolérance sont inscrites dans l’ADN de Preste et sont non négociables. Nous condamnons sans réserve toute personne qui s’en éloignerait sous quelque forme que ce soit», mentionne l’agence dans un message mis en ligne lundi matin.        

«Nous adressons nos plus sincères pensées aux victimes qui témoignent depuis plusieurs jours et à celles qui restent emmurées dans le silence.»

Le nom de Kevin Parent est apparu sur la page Instagram Victims_Voices_Mtl, dimanche soir, accompagné d’un témoignage décrivant des gestes indécents qu’aurait posés le chanteur.

Le message a cependant été retiré, sans explication, lundi matin.

Excuses  

Kevin Parent a publié une vidéo dans laquelle il présente ses excuses.

«J’ai fait bien des erreurs dans ma vie et j’ai dit et j’ai fait bien des niaiseries, pis je les assume», dit-il, avant de changer tout de suite de sujet.

«Mais on n’est pas ici pour parler de ça, on est ici parce qu’il y a un gros raz-de-marée de prise de conscience ou de cri pour la justice. Ça dépasse moi et mon opinion et le goût de me défendre, ce n’est pas ça du tout. Ce n’est pas ça que j’ai le goût de faire, j’ai le goût d’écouter, de comprendre et d’être là.»

Il remercie son équipe chez Preste, notamment son gérant Louis Carrière. «Je sais que pour ces raisons-là, il faut que tu te désistes, il faut que tu te sépares de moi puis je le comprends.»