/news/currentevents

Un homme de Boucherville accusé d’encouragement au génocide

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Un homme de Boucherville, André Audet, 62 ans, est accusé d’encouragement au génocide à la suite de menaces publiées sur le web visant le premier ministre Trudeau et la communauté musulmane.

«Il est présumé qu'André Audet utilisait divers pseudonymes sur plusieurs réseaux sociaux, a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en annonçant ce développement dans le dossier de l’individu, contre qui certaines autres accusations avaient été portées en décembre dernier. Les enquêteurs ont recensé une centaine de publications haineuses, menaçantes et/ou incitant à la violence sur les comptes ciblés. Notamment, l'accusé incitait à la mort du premier ministre Justin Trudeau et encourageait l'éradication des musulmans.»

André Audet doit comparaître à nouveau ce lundi au palais de justice de Longueuil. Au total, quatre accusations figurent à son dossier, a souligné la GRC, lundi, soit: «encouragement au génocide, incitation publique à la haine, fomenter volontairement la haine et intimidation d’une personne associée au système judiciaire ou d’un journaliste».

Les faits qui lui sont reprochés seraient survenus au cours de l’année 2019.

Selon la GRC, c’est la première fois au Québec qu’une de ses enquêtes mène à accusation d’encouragement au génocide contre une personne.